CADRE GEOLOGIQUE pour Charles Robert-Charrue
le géoparc du jbel bani - tata

Recherchez sur le site !

Recherche avancée / Spécifique

Géo éco tourisme inclusif

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Vous êtes ici : Accueil > Publications > CADRE GEOLOGIQUE pour Charles Robert-Charrue

CADRE GEOLOGIQUE pour Charles Robert-Charrue

Etat des connaissances

Tectonique globale 

L’Anti-Atlas est situé sur la bordure nord du craton ouest africain (Figure 2, p. 3). Cette zone est particulière dans le sens que de nombreux événements tectoniques affectent cette région au cours des temps géologiques. Sur la base des compilations paléogéographiques de Stampfli et Borel (2002) (Figure 4), voici un aperçu des mouvements tectoniques globaux précédents et suivants l’épisode varisque.

A l’issue de l’orogenèse Pan-Africaine, la marge nord du Gondwana voit le détachement successif de plusieurs terrains et donc l’ouverture de différents océans. Après l’océan Prototéthys, les terrains Avaloniens quittent le Gondwana et font place à l’océan Rhéic (stade 490 Ma de la Figure 4). Durant le Silurien, de l’autre côté de l’océan, la collision des terrains Avaloniens, du continent Baltica et de Laurentia (craton nord américain) crée le continent Laurussia (440 Ma). Durant cette même période, le départ des terrains Huniques de la marge du Gondwana, font place à l’océan Paléotéthys (400 Ma). L’océan Rhéic se referme alors sur la marge du continent Laurussia (340 Ma), puis le Paléotéthys se referme à son tour (320 Ma). La collision des continents Gondwana et Laurussia forment le super-continent Pangée (280 Ma). Ces deux derniers stades correspondent à la déformation varisque étudiée dans l’Anti-Atlas. A la fin du Trias et durant le Jurassique (200 Ma et 180 Ma), la Pangée est disloquée par l’ouverture de l’océan Atlantique.

Les événements décrits ci-dessus ne constituent qu’un seul cycle de Wilson (rift

-ouverture océanique - fermeture du bassin - collision - rift). D’autres cycles ont précédé et suivent ce cycle varisque .

Figure 4. Paléogéographies de Stampfli et Borel (2002). L’étoile indique la position de l’Anti-Atlas.

Si l’Anti-Atlas est toujours à proximité des limites actives, il faut noter qu’il ne se situe jamais sur ces limites. Les séries plus marines correspondent à des niveaux marins élevés. La forme du bassin Anti-Atlas peut être représenté par un indentation marine ou un golfe. Toujours sur le continent Gondwana, cette zone enregistre plus ou moins intensément les événements tectoniques, mais ne les subit pas de manière directe.

Source web par doc.rero.ch

Les tags en relation

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions