Quelques observations d’automne dans le Sahara Atlantique et la région du Bani
le géoparc du jbel bani - tata

Recherchez sur le site !

Recherche avancée / Spécifique

Géo éco tourisme inclusif

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Vous êtes ici : Accueil > Publications > Quelques observations d’automne dans le Sahara Atlantique et la région du Bani

GJB

Quelques observations d’automne dans le Sahara Atlantique et la région du Bani

Par Patrick BERGIER

Go-South - 4 Avenue Folco de Baroncelli – 13210 Saint Rémy de Provence (France)

www.ifrance.com/go-south              pbergier@yahoo.fr

Nous détaillons ci-après les observations que nous avons jugées intéressantes, réalisées lors de deux voyages d’automne entrepris dans le Sahara Atlantique et la région du Bani.

En 2002, notre mission1 s’est déroulée du 19 octobre au 1er novembre et nous a conduits le long de la côte atlantique, d’Agadir à Dakhla. Des pluies récentes jusqu’à la latitude de l’Oued Chebeika avaient laissé de nombreux dayets entre Tantan et Tantan Plage, pauvres en oiseaux.

En 20032, du 18 octobre au 2 novembre, nous avions prévu de compléter et d’étendre à la zone du Jbel Bani les observations que nous avions réalisées l’année précédente à la même époque sur les migrations dans le Sahara atlantique. Mais les conditions climatiques particulières de cette fin de mois d’octobre avaient entraîné de toutes autres conditions migratoires que celles que nous avions pu observer en 2002. Globalement, alors que les migrateurs étaient abondants sur la façade atlantique en 2002, très peu furent notés cette année. La migration dans le Jbel Bani s’est aussi révélée insignifiante, alors que la migration printanière des passereaux y est si visible.

trajets-parcourus

Figure 1. Les trajets parcourus

En noir, 2002 ; en vert, 2003 ; en brun, 2002 et 2003

Puffinus griseus Puffin fuligineux

Un cadavre récent à l’Oued Ouma Fatma le 22.10.2002.

Morus bassanus Fou de Bassan

Le long de la côte des épaves près de Tarfaya, une troupe volait parallèlement à notre véhicule à 45-50 km/heure, le 27.10.2003.

Bubulcus ibis Héron garde-bœufs

Un dortoir regroupait environ 200 oiseaux près de l’hôtel Aferni en ville d’Agadir le 19.10.2003. Quelques individus (max. 6) notés sur l’Oued Tata à Tata les 21-23.10.2003, et quelques autres sur le barrage de Layoune le 28.10.2003.

Egretta garzetta Aigrette garzette

Présente, mais en faible nombre, dans les endroits favorables tout au long de la côte jusqu’à Dakhla. Egalement présente sur tous les oueds descendant du Jbel Bani au Draa : Oueds Tissint, Tata, Assa, max. 12+ le 21.10.2003 à Tissint.

Ardea cinerea Héron cendré

Présent tout au long de la côte, avec de belles concentrations sur le cours terminal des Oueds Draa (30.10.2002) et Chebeika (c.50, 22.10.2002). Dans le Bani, quelques uns sur l’Oued Tissint le 21.10.2003 et 4 sur l’Oued Draa au sud d’Assa le 25.10.2003.

[Leptoptilos crumeniferus Marabout d’Afrique] Un ou 2 oiseaux auraient été vus en fin d’années 2001 et 4 en fin 2002 à l’embouchure de l’Oued Chebeika (info Mme Denis, Equinoxe, Tantan Plage).

Anatidés

Le Barrage de Layoune servait de refuge à quelques canards le 23.10.2002, dont 35  Tadornes casarcas Tadorna ferruginea, 80 Canards souchets Anas clypeata, et au moins une Sarcelle d’hiver Anas crecca.

Milvus milvus Milan royal

Un oiseau semblant épuisé, perché sur une butte de terre, à 88 km au sud de Layoune / 100 km au nord de Boujdour, le 28.10.2002.

Circus aeruginosus Busard des roseaux

Quelques oiseaux sur les zones humides atlantiques jusqu’à l’embouchure de l’Oued Draa. Dans le Bani, trois sur l’Oued Tissint le 21.10.2003 et un à Tata le 23.10.2003.

Buteo rufinus Buse féroce

Un couple rechargeait l’aire à Tafnidilt, embouchure du Draa, le 21.10.2002 ; ce comportement avait été probablement initié par les pluies récentes.

Hieraaetus fasciatus Aigle de Bonelli

Plusieurs immatures entre Goulimine et Tantan en 2003 : au moins 2 à 8-10 km au sud de Goulimine et un autre à 78 km au sud de Goulimine le 26.10, puis un à 36 km au nord de Tantan le 31.10.

Falco tinnunculus Faucon crécerelle

Nombreuses mentions, dont une près de Smara (29.10.2003).

Falco pelegrinoides Faucon de Barbarie

Belle série d’observations en 2003 : un à Tata survolant l’oued le 22.10, revu le lendemain matin ; un couple à Lamsid le 28.10 ; un à Tantan Plage capture un passereau (ou Tourterelle  turque ?) le 31.10 ; un couple à Sidi Bou Fdail entre Aglou et Ifni, Souss, et un autre couple à Massa, en vol au dessus du village, le 01.11.

Alectoris barbara Perdrix gambra

Commune dans le Massif des Akhsass en Octobre 2003.

Fulica atra Foulque macroule

200 sur le barrage de Layoune le 23.10.2002.

Himantopus himantopus Echasse blanche

200 sur le barrage de Layoune le 23.10.2002.

Recurvirostra avosetta Avocette élégante Seulement 2 sur le barrage de Layoune le 23.10.2002 et une à l’Oued Chebeika le 29.10.2002.

Burhinus oedicnemus Oedicnème criard

Une bande de 16 oiseaux avec 5 Ibis chauves sur les ermes côtiers à Tifnit le 24.10.2003.

Cursorius cursor Courvite isabelle

Aucun noté dans le Bani. En revanche, commun en 2003 dans la région de Layoune puis entre Layoune et Smara.

Gallinago gallinago Bécassine des marais Une sur une micro-zone humide près d’un puits au Gleb Jdiane, entre Dakhla et Aoussert, le 26.10.2002.

Calidris alpina Bécasseau variable

En sus de ceux observés le long de la côte, 3 dans la vallée de la Saquiat Al-Hamra au nord de Smara le 30.10.2003.

Tringa totanus Chevalier gambette

Très nombreux sur le cours terminal de l’Oued Draa en aval de la route principale P41, le 30.10.2002.

Catharacta skua Grand Labbe

En 2002, noté à presque chaque observation en mer au sud de Tantan, e.g. Oued Ouma Fatma le 22.10 et Layoune Plage le 23.10 ; commun à Dakhla.

Larus ridibundus Mouette rieuse

Quelques-unes à l’Oued Chebeika le 22.10.2002 ; sur le barrage de Layoune, 2 le 23.10.2002 et une soixantaine 28.10.2003.

Larus audouinii Goéland d’Audouin

Commun à très commun tout au long de la côte ; en 2002, les plus grosses concentrations ont été notées aux embouchures des Oueds Chebeika (100+), Ouma Fatma (c. 200) et El Ouaar (c. 100) le 22.10, et surtout à Dakhla où 2000 à 3000 oiseaux fréquentaient la presqu’île. En 2003, 500 oiseaux à Arghoud au nord d’Agadir le 02.11.

Larus fuscus Goéland brun

L’espèce la plus abondante sur le littoral atlantique saharien. En 2002, 30,000 oiseaux ont été estimés dans le Port de Layoune le 23.10, et plus de 20,000 dans la baie de Dakhla les 25-

27.10. En 2003, plusieurs dizaines de milliers d’oiseaux stationnaient le long de la côte des épaves, sur quelque 30 km à l’ENE de Tarfaya, le 27.10.

Sterna nilotica Sterne hansel

Rarement notée : une dans le Port de Layoune le 23.10.2002, une autre à l’embouchure du Souss le 31.10.2002, et deux à Khnifiss le 27.10.2003.

Sterna caspia Sterne caspienne

Très commune à Dakhla (2-3000 sur toute la  zone en 2002), rare ailleurs : seulement 3 à l’Oued Chebeika le 22.10.2002, quelques unes à l’Embouchure du Draa le 30.10.2002 et à Khnifiss le 27.10.2003.

Sterna maxima Sterne royale

Une seule mention : 2 à l’Oued Ouma Fatma le 22.10.2002. Aucune à Dakhla.

Sterna bengalensis Sterne voyageuse Rare, uniquement observée en 2002 : 2 à l’Oued Chebeika le 22.10, au moins 5 à Dakhla le 27.10 et une à l’Oued Ouma Fatma le 29.10.

Sterna albifrons Sterne naine

Une seule observation : 3 à Dakhla le 27.10.2002.

Streptopelia decaocto Tourterelle turque

Sur la côte atlantique, elle était absente d’Akhfanir près de Tarfaya (21.10.2002) et d’El Argoub près de Dakhla (25.10.2002), ainsi que de Fort Bou Jérif (30.10.2002) alors qu’un couple s’y reproduisait le 28.04.2001. En revanche, elle était commune à Labiar sur l’Oued Bou Issafène (31.10.2003), dans le Port de Layoune (24.10.2002) et dans la région de Dakhla – Taourta (25-27.10.2002).

En 2003, l’Anti-Atlas était encore peu colonisée : sur la route de Taroudant à Tata, elle était absente au-delà de Tioute sur le flanc nord ; elle n’avait pas colonisé la ville d’Igherm, probablement située trop haut en altitude. Sur le flanc sud, elle n’a été vue qu’à Souk Khemis d’Issafène, en petit nombre.

Dans le Bani, en sus des mentions précédentes (Bergier et al. 1999, Bergier 2000), elle a été notée à Foum el Hassan et dans le village d’Akka Irhane (2 le 21.10.2003) mais elle est absente de la palmeraie d’Akka Iguirene. Elle était commune à Assa (25-26.10.2003).

Entre Goulimine et Assa, elle était commune à Fask mais toujours absente du village et de la micro-palmeraie de Targoumaït (29°44,55N – 07°58,44W, alt. 530 m – 25.10.2003).

Dans la Saquiat Al-Hamra, elle était présente dans l’oasis de Lamsid (28.10.2003) et sa présence a été confirmée dans la ville de Smara – de nombreux oiseaux ont d’ailleurs été notés dans la vallée de la Saquiat au nord de la ville le 30.10.2003.

Streptopelia turtur Tourterelle des bois

Une tardive dans la palmeraie d’Akka Iguirene, Bani, le 21.10.2003.

Streptopelia senegalensis Tourterelle maillée Commune en Octobre 2002 dans la petite oasis de Taourta près de Dakhla, où certains oiseaux étaient très foncés et d’autres très colorés. En Octobre 2003, bien répandue dans toutes les palmeraies du Bani, et abondante à Assa. Nous l’avons aussi vue à Smara.

Tyto alba Effraie des clochers

Signalée nicheuse dans la zone de villages à une dizaine de kilomètres au nord de Tafnidilt (Bas Draa), dans la mosquée de Tioute (plaine du Souss), ainsi que dans le village d’Akka Irhane (Bani).

Bubo bubo Grand-duc ascalaphe

Collecte de pelotes entre Tata et Akka, où deux oiseaux sont trouvés morts, et à Massa où il niche dans la forêt d’eucalyptus (info Lahoussine Oussouilh).

Caprimulgus aegyptius Engoulevent d’Egypte Un tardif probable le 25.10.2003 dans la vallée de l’Oued Draa au sud d’Assa.

Apus unicolor Martinet unicolore

Une vingtaine chassait au-dessus du Barrage de Layoune le 23.10.2003, en compagnie d’un Martinet noir Apus apus et de 2 Martinets des maisons Apus affinis. Le 28.10.2003, nous en avons vu 3 migrants vers le sud en bordure de falaise maritime à la Pointe d’ Awfist au sud de Boujdour.

Upupa epops Huppe fasciée

Une tardive dans la palmeraie d’Akka Iguirene le 21.10.2003.

Rhamphocoris clotbey Alouette de Clotbey Vue seulement entre Layoune et Smara le 29.10.2003, en petit nombre.

Galerida sp. Cochevis huppé/de Thékla

Nous avons attribué à cristata les oiseaux rencontrés en Octobre 2003 dans la vallée de l’Oued Draa au sud d’Assa et dans la vallée de la Saquiat Al-Hamra au nord de Smara.

Le long de la côte atlantique, les cochevis sont communs jusqu’à Dakhla au moins ; les oiseaux d’El Argoub au sud de Dakhla (thekla) nous sont apparus petits et très clair.

Nous n’avons pas rencontré de cochevis dans le Bani ; vers l’ouest, ils n’apparaissent qu’entre Icht et Taghjicht (premier Thékla rencontré à 37 km à l’ouest d’Icht). Entre Goulimine et Assa, les cochevis ne dépassent pas au sud le Col d’Amzloug, 35 km avant Assa (28°49,76N – 09°31,59W, 772 mètres), puis réapparaissent dans la vallée de l’Oued Draa au sud d’Assa.

Hirundo rustica et daurica Hirondelle rustique et rousseline

Un couple d’hirondelles (rustiques ?) a tenté de nicher à l’hôtel de Tafnidilt (Bas Draa) au printemps 2002, peut-être à la suite de la mise en eau du Draa consécutive aux importantes pluies d’avril (G. Dubau comm. pers.).

En Octobre 2002, de petits passages d’Hirondelles rustiques étaient notés partout, y compris à l’intérieur des terres vers Aoussert le 26.10 (jusqu’à +140 km de la P41 au moins) ; quelques Hirondelles rousselines ça et là, mais une belle migration était observée le long de la plage à la Pointe d’Awfist au sud de Boujdour le 28.10. En 2003, très peu d’Hirondelles rustiques migraient, y compris le long de la  côte  atlantique ; nous n’avons pas vu d’Hirondelle rousseline.

Delichon urbica Hirondelle de fenêtre

Seulement une au Barrage de Layoune le 23.10.2002 et quelques autres à l’embouchure du Draa le 30.10.2002.

Anthus campestris Pipit rousseline

Deux tardifs en halte migratoire le 23.10.2002 à Dawra.

Anthus pratensis Pipit farlouse

Un au Gleb Jdiane près de Dakhla le 26.10.2002.

Motacilla flava Bergeronnette printanière

En 2002, très petite migration en bordure d’Atlantique ainsi qu’à l’intérieur des terres entre Dakhla et Aoussert (le 26.10, à +54 km de la P41 en pleine zone désertique par exemple). Aucune notée dans le Bani en 2003.

Motacilla cinerea Bergeronnette des ruisseaux

Une à Tissint, Bani, le 21.10.2003.

Motacilla alba Bergeronnette grise

En 2002, petit passage tout au long de la côte entre Tantan et Layoune les 21-23.10, et quelques unes plus bas jusqu’à Dakhla. Très peu en 2003 : quelques-unes ça et là dans le Bani (Tissint, Assa), le long de la côte atlantique entre Agadir  et Layoune, et à l’intérieur des terres (Smara, entre Smara et Tantan, Abatteh).

Pycnonotus barbatus Bulbul des jardins

En 2003, nous l’avons rencontré dans le village de Targamaït (29°44,55N – 07°58,44W, alt. 530 m) entre Goulimine et Assa, mais il était absent d’Assa. Au sud de Goulimine, il était commun à Labiar sur l’Oued Bou Issafène – limite méridionale ?

Un loin de toute station connue, dans la vallée de la Saquiat Al-Hamra au nord de Smara le 30.10.2003.

Erithacus rubecula Rougegorge

Un en ville à Tantan le 27.10.2003 puis un dans l’Oued Roy Assarag à Dawra le lendemain.

Luscinia svecica Gorgebleue à miroir

Un dans l’Oued Roy Assarag à Dawra le 29.10.2002 puis à Labiar sur l’Oued Bou Issafène le 31.10.2003.

Phoenicurus ochruros Rougequeue noir

Un à l’Oued Chebeika et un autre à Dawra le 29.10.2002.

Phoenicurus phoenicurus Rougequeue à front blanc

Un seul contact, le 25.10.2003 à 25 km au nord d’Assa.

Phoenicurus moussieri Rougequeue de Moussier Rare, noté dans le Bani (palmeraie d’Aït Oufrane près de Tata 20.10.2003, palmeraie d’Akka Iguirene 21.10.2003) et le Sahara atlantique (Oued Laaguig 27.10.203, Dawra 29.10.2002).

Saxicola rubetra Tarier des prés

Noté en 2002 seulement, à Tantan (21.10), au port de Layoune (28.10) et à l’Oued Noun (31.10).

Saxicola torquata Tarier pâtre

En 2002, mention la plus méridionale à Dawra le

29.10 ; en 2003, nous l’avons revu à Dawra mais nous l’avons aussi noté à Assa, où quelques oiseaux semblaient avoir établi leurs quartiers d’hiver.

Oenanthe oenanthe Traquet motteux

Bonne migration tout au long de la côte en 2002, les densités les plus importantes ayant été enregistrées dans les grandes plaines entre Goulimine et Tantan le 21.10 ; la migration s’effectue aussi plus à l’intérieur des terres vers Aoussert (26.10), par exemple à +58 km et à

+140 km de la P41. En 2003, la migration était beaucoup plus faible, et seulement notée dans le Sahara atlantique depuis la côte jusqu’à la longitude de Smara.

Oenanthe deserti Traquet du désert

Parmi les mentions enregistrées en 2003, un en bordure de mer à Tantan Plage le 31.10 et un mâle nuptial à Dawra le 28.10.

Oenanthe moesta Traquet à tête grise

Rencontré seulement sur une étroite bande côtière le long du Sahara atlantique, jusqu’à Dakhla. Entre Layoune et Smara, dernier noté à la longitude de Dchira (rive droite de la Saquiat Al- Hamra); entre Smara et Tantan, n’est apparu que

17 km avant la jonction avec la P41. Entre Dakhla et Aoussert, dernier à +24 km de la P41.

Oenanthe leucopyga Traquet à tête blanche

Aucune observation le long de la côte en 2002.

Sur le flanc sud de l’Anti-Atlas, entre Tata et Taroudant, il est présent haut dans la montagne, jusqu’en amont de Tagadirt (+92 km après l’embranchement des routes Tata > Taroudant et Tata > Akka).

Dans le Bani, sur le transect Tata – Bou Izakarn, il est très commun jusqu’aux environs de Taghjicht et le dernier est vu 13 km avant Bou Izakarn.

Entre Goulimine et Assa, il est commun dès la sortie de Goulimine et particulièrement abondant à Fask mais disparaît de la plaine située entre cette ville et les premiers chaînons rocheux de l’Anti-Atlas, où il re-apparaît sans toutefois être commun. Plus loin, on le retrouve jusque dans la montée du Col d’Amzloug, 35 km avant Assa (28°49,76N – 09°31,59W, 772 mètres), où il cède la place au Traquet rieur, puis il ré-apparaît dans la vaste plaine caillouteuse en flanc sud du col.

Dans la Saquiat Al-Hamra, on le trouve à une douzaine de kilomètres à l’est de Layoune, à partir de Lamsid, et il est alors commun jusqu’à Smara.

Oenanthe leucura Traquet rieur

Il remplace le Traquet à tête blanche au Col d’Amzloug – il s’agit là d’un des points de peuplement les plus méridionaux de l’espèce en dehors de la côte atlantique.

Monticola solitarius Monticole bleu

Commun en hivernage dans les chaînons du Bani (y compris en ville à Tata et dans le vieux ksar d’Assa), dans le massif des Akhsass, dans l’Anti- Atlas entre Taroudant et Tata, et sur la façade atlantique jusqu’à l’Oued Chebeika au moins.

Turdus merula Merle noir

Un entendu dans la palmeraie d’Assa le 26.10.2003.

Cettia cetti Bouscarle de Cetti

Notée sur l’Oued Noun à Targa Wassay, (30.10.2002) et sur l’Oued Sayed au sud de Goulimine   (21.10 .2002).   Plus   ni attendue,   une dans la petite palmeraie d’Akka Iguirene, Jbel Bani, le 21.10.2003.

Acrocephalus scirpaceus Rousserolle effarvatte Quelques migratrices dans les phragmites de l’Oued Roy Assarag à Dawra le 28.10.2003.

Cisticola juncidis Cisticole des joncs

Dernière notée sur l’Oued Sayed au sud de Goulimine.

Hippolais opaca Hypolaïs obscure

Des oiseaux tardifs ont été notés dans la ripisylve de l’Oued Sayed au sud de Goulimine les 21 et 31.10.2002 (très nombreux), au Gleb Jdiane près de Dakhla le 26.10.2002 (1) et en bordure de palmeraie à Aït Oufrane près de Tata le 20.10.2003 (2).

Sylvia conspicillata Fauvette à lunettes

Deux le 26.10.2003 près d’Assa, une le même jour au sud de Goulimine et une dernière le 29.10.2003 entre Layoune et Smara (+ 43 km de Layoune).

Sylvia cantillans Fauvette passerinette

Mentions tardives : une le 20.10.2003 dans la palmeraie d’Aït Oufrane près de Tata, une le lendemain à Akka Iguirene et une dernière le 27.10.2003 à l’Oued Laaguig.

Sylvia melanocephala Fauvette mélanocéphale Hiverne en petit nombre dans le Bani (par exemple dans les tamaris du lit de l’Oued Tata entre Akka et Tata, dans la micro-palmeraie d’Aït Oufrane près de Tata, et à Assa), ainsi que dans les endroits favorables le long de la côte du Sahara atlantique (Oued Sayed, Labiar sur l’Oued Bou Issafène, cours terminal de l’Oued Draa, Oued Laaguig, Oued Roy Assarag à Dawra, Lemsid dans la Saquiat Al-Hamra). Une dans la vallée de la Saquiat Al-Hamra au nord de Smara le 30.10.2003.

Sylvia hortensis Fauvette orphée

Six dans un même buisson sur l’Oued Roy Assarag à Dawra le 27.10.2003 !

Sylvia atricapilla Fauvette à tête noire Deux seules mentions : quelques-unes le 27.10.2003 à l’Oued Laaguig et deux le 28.10.2003 à Dawra.

Phylloscopus ibericus Pouillot ibérique

Un dans la Saquiat Al-Hamra à Lamsid le 28.10.2003.

Muscicapa striata Gobemouche gris

Nombreux en bordure de l’Oued Sayed au sud de Goulimine le 21.10.2002, et un à Taourta près de Dakhla le 27.10.2002.

Ficedula hypoleuca Gobemouche noir

Un à Taourta près de Dakhla le 27.10.2002 et un à Dawra le 29.10.2002.

Turdoides fulvus Cratérope fauve

Quatre mentions en 2003 : une bande de 5 à 30 km au nord d’Assa ; une autre bande 15 km à l’est d’Assa ; une bande de 7 à 8 km à l’est de Bou Izakarn ; et une bande à Dchira sur la rive nord de la Saquiat Al-Hamra.

Parus major Mésange charbonnière

S’avance jusqu’aux limites sud de la montagne dans le massif des Akhsass, entre Ifni et Goulimine.

Lanius meridionalis Pie-grièche méridionale

En 2003, elle nous est apparue plus  commune que l’année précédente – probablement un effet d’une bonne saison de reproduction. Elle est toutefois toujours rare dans le Bani.

Deux mentions particulières : une dans la vallée de la Saquiat Al-Hamra au nord de Smara le 30.10.2003, et une à 1250 mètres dans l’Anti- Atlas près d’Igherm, dans un milieu pouvant convenir à la reproduction, le 19.10.2003.

Pica pica Pie bavarde

Donnée la plus méridionale : une bande de 12 à Fort Bou Jérif le 31.10.2002.

Corvus ruficollis Corbeau brun

Aucun noté en 2002. En 2003, aucun dans le Bani, ni dans l’Ouarkziz vers Assa/Zag, ni sur la côte jusqu’à Layoune, mais deux dans la vallée de la Saquiat Al-Hamra au nord de Smara le 30.10.2003.

Passer domesticus Moineau domestique

En 2002, il avait colonisé le Port de Layoune et était commun à Dakhla. Il était en revanche absent d’Akhfanir et d’El Argoub.

Fringilla coelebs Pinson des arbres

S’avance jusqu’aux limites sud de la montagne dans le massif des Akhsass, entre Ifni et Goulimine.

Emberiza striolata Bruant striolé

En limite d’aire, présent en 2003 à Tantan, à Tantan Plage et dans une station service 75 km au nord de Smara en direction de Tantan. Absent d’Akhfanir et de toutes les villes/villages plus au sud.

Bibliographie

Bergier, P. ; Franchimont, J. ; Thévenot, M. 1999 - Implantation et expansion géographique de deux espèces de Columbidés au Maroc : la Tourterelle turque Streptopelia decaocto et la Tourterelle maillée Streptopelia senegalensis. Alauda, 67 : 23-36.

Bergier, P. 2000 - De nouvelles informations sur les Tourterelles turque et maillée Streptopelia decaocto et senegalensis dans le Sud marocain. Porphyrio, 12 : 10-15.

Source web par: Prof. Patrick BERGIER

 

amdgjb

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

 

Les tags en relation

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions