Colloque international sur:Les jeunes et les politiques managériale à l’ENCG Agadir, les 25 & 26 Avril 2018
le géoparc du jbel bani - tata

Recherchez sur le site !

Recherche avancée / Spécifique

Géo éco tourisme inclusif

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Vous êtes ici : Accueil > Publications > Colloque international sur:Les jeunes et les politiques managériale à l’ENCG Agadir, les 25 & 26 Avril 2018

GJB

Colloque international sur:

Les jeunes et les politiques managériale à l’ENCG Agadir, les 25 & 26 Avril 2018

Les capacités d’intégrations sociétales dans la notion de
Région Soutenable
Cas du Géoparc Jbel Bani

Patrick SIMON

Président de l’AMDGJB (Association Marocaine de Développement du Géoparc Jbel Bani Autorisation N°1954-36-Tata-Maroc)

Hanan ELASRI

Secrétaire Générale adjointe de l’AMDGJB

Doctorante à l’Equipe de recherche en Territoire et Innovation Organisationnelle ENCG Agadir

PLAN

  • Contexte Général
  • Contexte spécifique au Maroc
  • Problématiques
  • Constats/Etat des lieux/Réalités
  • Cas du Géoparc du Jbel Bani-Anti Atlas : Partage d’expérience
  • Conclusions et recommandations

Organisationnelle-ENCG

maison-terre

Contexte-General

problem-rural

changemant-rural

GJB-territorial

chalal-aatikaspect-societe-GJB

societe-GJB

population-marocaine

pyramide-maroc

esperance-vie-maroc

natalite-maroc

habitans-maroc

demographique

lala-bayto-lah

politique-manageral-gjb

- Difficultés de remise en cause de ce que les générations en place définissent comme « vérité établie »
- Peur pour ceux qui détiennent le pouvoir des nouveautés technologiques non maitrisées, dans la reconnaissance de celles reconnues et maitrisées par le jeunesse, (pour exemple l’informatique)
- Renoncement face à l’innovation et aux idées nouvelles qui à la fois décourage les jeunes à s’engager et les anciens à l’accepter
- Limites des échanges intergénérationnels d’ordre culturels, techniques et refus de considérer que la création et l’innovation ça ce gère, que ça s’apprend, que ça se partage !

lieu-GJB

« La jeunesse » de qui parle-t-on ?

  • C’est au début du XXe siècle que la sociologie découvre son intérêt pour la jeunesse.
  • Définie comme période qui s’insère entre l’adolescence et l’âge adulte, la jeunesse constitue cette phase intermédiaire pendant laquelle se joue la socialisation de l’individu.
  • Ce qui explique son importance sociétale et l’intérêt que lui portent les autorités publiques.

La jeunesse est considérée comme une phase de construction sociale évolutive

Source: Olivier Galland dans son ouvrage "la Sociologie de la jeunesse"

La politique managériale : de quoi s’agit-il ?

Pour notre communication, nous retiendrons la définition donnée par Day et Klein (1987) et Paola Mattei (2007) dans le cadre de l’ouvrage sur la responsabilité politique et managériale : Un écart qui se creuse dans l’organisation de l’aide sociale, sur la relation entre les formes traditionnelles l’imputabilité politique et celle de l’«imputabilité managériale » en raison des nouvelles modalités d’organisation, qui s’éloignent de la prise de décision consensuelle. 

Face à ces constats

- Qui se rapportent très certainement à l’Afrique entière, considérant que les projets de développement qui ont du succès sont ceux qui sont capables de ne pas détruire mais au contraire d’intégrer le passé dans le présent et dans le futur,

- Pour le Maroc, nous avons malgré tout à reconnaître, admettre, les tabous et limites culturelles, religieuses dans et pour ces adaptations et besoins sociétaux.

Aussi, en ce qui nous concerne, faisant suite à 42 années d’activités et expériences professionnelles et associatives au Maroc, nous définirons une prise de conscience de ces éléments rapportés aux macro et micro économies, au travers d’activités actées, managées et partagées en tant qu’acteur économique, associatif et humain, ayant pu créer et innover avec:

micro-economies

Les capacités d’intégrations sociétales dans la notion de Région Soutenable
Cas du Géoparc Jbel Bani

akka-nayt-sidi

Anti-Atlas10

Objectifs et engagements

Compte tenu des constats réalisés, on se donna pour objectifs en premier lieu de :

- Mettre en place la notion de « Marque Territoriale et Région Soutenable » du Géoparc Jbel Bani, basé sur un cahier des charges technique et scientifique, élaboré avec techniciens, professionnels, ingénieurs, architectes, étudiants, doctorants, professeurs d’universités,

- Prendre en compte, par l’innovation et la création, les problématiques de l’intégration des jeunes et des femmes au développement rural,  dans le cadre de définitions managériales parfaitement adaptées au milieu

Second lieu, avec des projets pilotes à nous engager ainsi à prendre en compte, pour l’individu, les notions de :

- Confiance,

- Reconnaissance et bien être,

- Agilité et liberté d’entreprendre,

- Collaboration

- Création et innovation,

Faisabilités de réalisation

Nous nous sommes ainsi attachés pour considérer qu’en ces milieux et dans l’urgence, toutes faisabilités ne pouvaient se concrétiser que si l’on pouvait:

migration-rurale

Nous nous rattachions à l’idée à ce que ce territoire puisse jouir d’une plus grande équité sociale avec l’arrêt de la migration rurale, notamment des jeunes et avec une plus grande inclusion sociale des minorités et des femmes et si possible avec une plus grande accessibilité aux services.

Face à notre initiative, en quoi le Maroc peut il réinventer son management ?

Les vraies et bonnes raisons de ne pas vouloir le faire !

- Considérant le monde rural, les difficultés de changement des mentalités, considérant les influences culturelles et religieuses sur le respect intergénérationnel et les difficultés pour les jeunes d’ainsi s’imposer devant :

« Leurs ainés, leurs pères, les anciens »,

- Nous considérons que le challenge pour le Maroc est d’avant tout réussir l’adaptation d’une politique managériale adaptée au monde rural (mais aussi urbain!), définissant en cela plus de facilités à trouver les passerelles entres jeunes et femmes, jeunesse et société civile, jeunesse et ses aînés, en tant que relais d’essais à l’innovation et à la création.

Cela pour peu que dans la sociologie étatique soit admis et respectés :

- Les besoins en considérations des tendances de l’inclusif, de l’intégré, du durable !

- L’idée de création et d’innovation se concrétisant en pratiques nouvelles !

- Les remises en cause des pratiques en cours qui sont, bien entendu, mal perçues par un certain nombre d’acteurs :

- Ceux qui n’acceptent pas de voir leur autorité modifiée,

- Certains experts qui ne voient pas bien le fait que tout le monde puisse venir mettre leur nez dans leurs pratiques,

- Certains partenaires sociaux qui craignent de voir leur représentativité s’évaporer au détriment d’un rapprochement entre certaines parties,

- Certains « qualiticiens » qui opposent une non-conformité aux principes de qualification,

- Certaines organisations, institutions qui contestent les suppressions des outils qu’ils ont mis des années à instaurer,

- Certains juristes qui sauront déclencher l’alerte rouge par rapports aux codes, accords et/ou conventions collectives ou autres existantes !,

Ce qui nous est paru bon de faire!

Par l’expérience que nous vivons et l’incompréhension parfois rencontrée, le dérangement apporté au « train-train quotidien », mais aussi reconnaissons le, par l’absence même de l’information hiérarchique pour une adaptation et changement des procédures, nous devons admettre que :

- La prise en compte d’une véritable politique managériale «innovatrice», ayant à faire valoir création et innovation

Une reconnaissance des critères incluant les jeunes pour leurs capacités d’adaptation et de compréhension dans l’utilisation des nouvelles technologies se rapportant et pouvant le mieux s’adapter aux véritables changements sociétaux annoncés,

Aura sans aucun doute à butter fortement contre ce projet qui,

« Par l’idée même d’être créateur et innovateur »

Vient contredire bons nombres de paradigmes managériaux fortement ancrés depuis les années 90, pour ce que sont globalisation et mondialisation et les échanges qu’elles induisent.

Le Géoparc Jbel Bani, en cela, représente pleinement le miroir social, dans la lignée de ce que l’état devrait résoudre dans sa politique managériale. Il devrait l’adapter aux besoins de démontrer les concrétisations et réalités permettant de créer dans des conditions d’acceptations culturelles, religieuses, et cela afin de :

- Fédérer,

- Encourager,

- Rassurer,

- Faciliter,

- Soutenir

- Valoriser les succès,

- Relativiser les échecs.

Avec ses projets pilotes il permet de définir et démontrer :

Les faisabilités de changement par l’innovation identitaire.

Nous concevons qu’en cela les élus et politiques devront progressivement céder la place à des dirigeants, à la société civile convaincue du développement territorial, qui deviendront les uns comme les autres ainsi de véritables relais pour véhiculer et valoriser le succès et devenir ainsi, de véritables ambassadeurs de nouvelles pratiques :

Plus démocratiques,

Plus collaboratives.

C’est ce que nous essayons de faire valoir par notre action collégiale, au gré:

 D’un Territoire Soutenable représentatif

Fait « de terroirs identitaires, d’espaces de développement »,

Partagés entre Océan et Oasis, Montages et désert, « la chaine du Jbel Bani »

SITUATION-GEOGRAPHIQUE

Les spécificités du territoire Géoparc Jbel Bani

JbelBani

gzira

femme-homme-jbelbani

homme-femme-jbelbani

Patrimoine

Patrimoine2

Patrimoine3

A9ologique

omorphologique

Culture-histoire

L’AMDGJB: Association Marocaine de Développement du Géoparc du Jbel Bani

amdgjb101

A- Collège Touristique:

R.T.D.R.G.J.B

Réseau du Tourisme Durable et Rural du Géoparc du Jbel Bani avec

matar-gjb

B- Collège Eco-sociétal et de Communication:

Une communication particulièrement poussée vers les N.T.I.C, telles que :
-   « QR et Réalité Augmentée  »
Sites web – Géoportail – Guides –53 circuits interactifs déjà conçus, édités, fichés et reconnus !

Geoportail

Une communication avec Sites Web – Portails  

www.portailsudmaroc.com 

portailsudmaroc

Une communication avec Sites Web – Portails  

www.guidenumerique-sudmaroc.com

                              guidenumerique-sudmaroc

Une communication avec Sites Web – Portails  

www.amdgjb.org

amdgjb98

Une communication avec Sites Web – Portails-Réseaux sociaux  

https://www.facebook.com/AMDGJBgeoparcjbelbani.officiel/

AMDGJB-geoparcjbelbani

Une communication avec Sites Web – Portails-Réseaux sociaux  

https://twitter.com/GeoparcJbelBani

twitter-gjb

Une communication avec Sites Web – Portails-Réseaux sociaux  

https://www.instagram.com/geoparcjbelbani.tata.draa/

instagram-gjb

Une communication avec Sites Web – Portails-Réseaux sociaux  

https://www.youtube.com/user/patrick9340

youtube-patrick

Une communication avec Sites Web – Portails-Réseaux sociaux  

http://www.coop-ajial-tata.com/

Portails-Reseaux-sociaux

Communication reconnue, l’AMDGJB ayant étant classée en ce début 2018

Par Alexa – Amazon

3ème mondial pour le contenu

Sur

26 millions de sites web se rapportant au Maroc

AMDGJB32

Le Géoparc du Jbel Bani : Vitrine représentative d’une « région soutenable »

Nous considérons par cette expérience, devoir considérer et reconfigurer un modèle de développement avec la notion de « développement territorial solidaire » incluant implicitement la notion de soutenabilite, celle de développement rural durable, d’entreprenariat social basés sur le renforcement des capacités des acteurs socio-territoriaux.

simon

En cela et pour être réalistes nous nous portons à soutenir et accéder à :

- La mise en œuvre d’une nouvelle gouvernance rurale,

- La multi spécificité des territoires ruraux,

- La nécessité de formations rurales adaptées aux capacités rurales, les liens entre urbanité et ruralité, l’aide au développement de la société civile rurale.

patrick-simon1

Basée sur des expériences de terrain, définies :

- Par les problématiques rattachées à l’exode rural et ce que cela coûte au pays, les progrès des nouvelles technologies en toutes régions marocaines,

- Au nombre incessant des chômeurs toutes catégories se réfugiant dans l’informel (20% du PIB selon déclaration – CGEM d’Avril 2018),

patrick-simon100

Conclusions & Recommandations

« … [La jeunesse] doit … être traitée comme une force de dynamisation du développement. Il est donc impératif de mettre au point une stratégie globale qui mettrait fin à la dispersion des prestations fournies actuellement à notre jeunesse, et d'adopter une politique intégrée qui associe, dans une synergie et une convergence, les différentes actions menées en faveur des jeunes ».

Sa Majesté le Roi Mohamed VI, Discours à la Nation à l’occasion du 59ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, 20 août 2012.

roi

…., NOUS CONCLURONS SUR L’ÉTAT D’URGENCE

À DÉCLARER ET DÉFINIR, À RECOMMANDER :

- Les besoins d’adaptation d’une éducation nationale, universitaire et professionnelle orientée vers les besoins d’une jeunesse:

« Dans ses réalités du futur et besoins de rêve et de modernité »,

- Les besoins de « tutorats et d’accompagnements de la jeunesse et des femmes » intergénérationnel, et d’une intégration professionnelle,

- Les besoins d’adaptations des systèmes socio-économiques aux inévitables perturbations possibles, (car un système peu flexible ne serait certainement pas durable dans le temps),

- Les besoins d’une approche, partenariale, globale, territoriale, et intégrée du développement des collectivités territoriales rurales qui repose sur le triple harmonisation entre:

 « Les opportunités économiques, les contraintes environnementales, et l’acceptabilité sociale »,

- Une meilleure compréhension des liens d’interdépendance entre les économies rurales et urbaines, sur la reconnaissance du droit des communautés rurales de se développer en mettant en valeur les ressources de leur territoire,

- Les besoins en un large travail de mise à niveau socio – politique pour montrer les avantages réciproques d’une approche partenariale en faveur de ce qui peu être défini comme un projet de société « le développement territorial solidaire »,

- Une réelle politique managériale qui aura à prendre acte à ce que les formations adaptées à la jeunesse  soient formatées aux réels besoins d’adaptations à « des nouveaux métiers de médiateurs » définissant une jeunesse destinée :

À la création et à l’innovation à travers l’entreprenariat et non plus le fonctionnariat.

Véritables outils de reconnaissance internationale que nous espérons et souhaitons

Nationale, régionale et provinciale

Dans ce véritable regard croisé

hommes-GJB

Pour un véritable développement inclusif, intégré et durable,

Pour des actions génératrices réelles de revenus en parfaite symbiose avec

Administrations et Institutions

Populations féminines et jeunes

Société civile

Universités pour une recherche  appliquée des Sciences Humaines et Sciences de la Terre

Aux problématiques du monde Oasien et Rural

Nos sites Web:

www.amdgjb.org  www.geoparcjbelbani.com  www.portailsudmaroc.com

www.guidenumerique-sudmaroc.com  

Nos réseaux sociaux:

www.facebook.com/AMDGJBgeoparcjbelbani.officiel/ www.instagram.com/geoparcjbelbani.tata.draa/

 www.twitter.com/GeoparcJbelBani www.youtube.com/user/patrick9340

Source web: Monsieur Simon Patrick, Hanan Elasri

Les tags en relation

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions