Territoire Soutenable du Géoparc Jbel Bani: entre intelligence économique et ingénierie du tourisme territorial !
le géoparc du jbel bani - tata

Recherchez sur le site !

Recherche avancée / Spécifique

Géo éco tourisme inclusif

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Vous êtes ici : Accueil > Publications > Territoire Soutenable du Géoparc Jbel Bani: entre intelligence économique et ingénierie du tourisme territorial !

GJB

Territoire Soutenable du Géoparc Jbel Bani: entre intelligence économique et ingénierie du tourisme territorial !

« Un modèle redéfini du territoire de demain ! »

…, une réalité présentée par son Président Patrick Simon

PLAN                                     

Contexte général                                                                   Page 3

Problématique                                                                       Page 7

Présentation du Géoparc Jbel Bani                                           Page 13

Notre vision                                                                           Page 18

Les clés du succès du pôle de compétitivité AMDGJB                Page24

Actions AMDGJB                                                                   Page 27

Nos priorités: Attraction et Attractivité Territoriale                       Page 35

Nos contacts

Territoire-Soutenable1

Contexte général

“L’authenticité, c’est d’être le même à travers toutes les situations, un projet unique.” (Jean-Paul Sartre)

L’OMT, avec ses instruments de veilles, d’évaluations, nous définit la progression touristique entre 1950 et 2018 de 50M (cinquante millions) à 1MM320 (un milliard trois cent vingt millions) et prédit le cap des 1MM8 (un milliard huit cent millions) pour 2030 :

-une croissance exponentielle résultant à la fois des évolutions des choix économiques du XXème siècle, de la gestion du temps libre pour les pays dits « avancés », et de la croissance résultant des effets des globalisations et mondialisations pour les pays dits « émergents »,

-…, définissant ainsi un droit aux vacances boosté par les nouvelles technologies et réseaux sociaux.

- Cela va sans dire, ni tenir compte des effets, à peine annoncés, d’une accentuation de ces besoins causée par l’émergence des nouvelles technologies.

- Avec le web, réseaux sociaux, intelligence industrielle, artificielle, robotique, Big data, les NTIC font que, dans un monde figé, et face à non compréhension de ces modifications techniques et sociales annoncées des besoins se sont créés sans que ceux-ci soient assimilés.

- Ces technologies ce sont incrustées bien que dérangeantes, dans des habitudes industrielles et sociales,  éco- politiques, administrativement et politiquement instituées, peu aptes à des conversions aussi rapides que ce que ces nouvelles technologies ont pu apporter.

pc

Donc

- Nous considérons que le Tourisme ne peut se définir «qu’autrement», selon la mâture économique mais également culturelle de chaque pays, des régions, des communautés concernées, de manière inclusive et intégrée

- Par ailleurs, les volontés étatiques de résoudre, leurs échanges extérieurs par l’apport « facile » des revenus en devises d’une industrie touristique, n’ont pas eu pour mérite, jusqu’à ce jour, de chercher à résoudre les équilibres nécessaires au bien être de leurs populations, ayant pris pour parti de résoudre en priorité les notions de rentabilité et l’avoir, bien avant les notions d’identitaire et du « bien être de celles ci ».

Problématique

De ce fait, les structures sociétales et culturelles développées ces dernières décennies dans les divers pays, régions, collectivités, n’ont en rien été préparées à la défense du respect humain, culturel, identitaire. Les objectifs ayant été avant tout de résoudre dans la continuité des habitudes passées, des équilibres sociaux répondant aux critères internationaux économiquement recommandés dans une logique politique globalement imposée et planifiée.

Explications

Les crises successives faisant suite aux premières mises en garde du « Post Modernisme » qui surgit dans cette seconde moitié du XXème siècle firent qu’enfin était identifiés les divers vecteurs des dérégulations ainsi constatées qui sont nées :

- de la gestion du temps libre,

- du changement climatique,

- des nouveaux équilibres économiques,

- des stratégies et gouvernances des divers blocs économiques avec intégrations des pays émergents jusque là trop souvent et rapidement oubliées.

Constats

- C’est suite à ces prises de conscience qu’ont été mises en place trop rapidement et sans volonté de remise en cause, un ensemble de critères de veilles et d’indicateurs, stimulés par les faiseurs de tendances que sont les banques centrales, dominatrices, puis les états afin d’essayer de trouver les équilibres nécessaires à divulguer, à vulgariser pour essayer d’apaiser les esprits naissants du « Citoyen numérique » devenu un « Citoyen politique » à part entière et engagé.

- Très vite, avec « une parole libérée », grâce aux réseaux sociaux, les interrogations vulgarisées faisant, cherchant à définir le « par qui » et « pour qui », chercha à réagir à cet  état de fait, ce qui amena des conséquences immédiates sur les tourismes nationaux comme internationaux avec des mouvements comme ceux « du printemps arabe », mais aussi avec ceux qui l’avaient précédés comme ceux des « Indignés de New York et de Madrid », celui des « Pirates » en Allemagne etc, définissant amalgames, insécurités, interrogations sans résolutions.

Veille numérique: de quoi s’agit-il?

Les critères de veille, d’évaluation et d’estimation des stratégies et de gouvernance nationales comme internationales s’en trouvèrent immédiatement bouleversés.

Les vieilles habitudes faisant, les éléments culturels et politiques étant, les uns comme les autres eurent très vite à définir de nouvelles orientations pour définir de nouvelles stratégies industrialisées, économiquement élaborées pour tenter de respecter les équilibres inscrits dans les modèles économiques du moment.

Ce fut en cela oublier la force et qualité exponentielles des NTIC qui en deux décennies purent prendre de vitesse, par le fait de leur exploitation à outrance par les OTA déréglementée et non réglementée, toutes tentatives globales, de stabilisation mondialiste, celles-ci étant entièrement mues par des technicités devenues comme un véritable « Tsunami numérique » face aux outils de décisions devenus en cela complètements obsolètes et figés.

Jour après jour, ce que des siècles de pensées et de lumière ont pu générer et mettre au point ont été mis à mal dans les certitudes et définitions sociales comme culturelles, techniques et politiques pour ce que sont bases et fondations du raisonnement humain commun.

Ce qui nous invite effectivement à définir

Les rapports entre Intelligence économique, Ingénierie du Tourisme et besoin de réinventer les destinations de demain 

Aussi, fort de cet état des lieux  d’un monde changeant et de ces constats dans leurs vérités certaines, nous avons opté pour définir les possibilités d’autres formes de développement qui par la loi du nombre, peuvent faire prendre conscience d’une économie verte régulatrice de croissance dans le cadre d’un développement régulé sur l’intégration inclusive de l’humain, définissant par là même une façon de réinventer une destination inclusive et intégrée parfaitement tournée vers les besoins actuels et ceux de demain en redonnant la fierté de résider dans ces territoires.

En cela nous définissons Le Géoparc Jbel Bani comme une réalité pour des nouvelles formes de développement durable pour le Maroc,  par sa position de trait d’union entre Nord et Sud Maroc, entre monde rural, et celui à orientations d’un développement modernisé, considérant ce territoire comme pilote   et nous nous en expliquons !

Présentation du Géoparc Jbel Bani

“Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête”

(Mahatma Gandhi)

Tout d’abord nous avons considéré ce territoire inter régional dans sa globalité, identifié par la Chaîne montagneuse du Jbel Bani, par ses limites géographiques et géologiques déterminant une unité humaine répartie entre Océan, Désert, Plaines Oasis, territoire défini par l’histoire séculaire et contemporaine, couvrant territorialement :

- Guelmim Oued Noun avec  quatre provinces,

- Souss Massa avec trois provinces,

- Drâa Tafilalet avec deux provinces

- Avec 144 communes pour  neuf provinces,

- Avec une surface de 120.000 Km2, et

- une population (recensement 2014) de 1.275.350 habitants.

Territoire-Soutenable1

baba-infiane

tamazirt

agadir

Avec une ZONE D’INTERVENTION en tant que Trait d’union

Entre Nord et Sud Maroc

 Entre Europe et Afrique

SITUATION-GEOGRAPHIQUE

Avec la régionalisation marocaine avancée, nous agissons :

A9gionalisation

Notre Vision

Pour cela notre vision consiste à apporter de la « nouveauté et remettre en cause la stratégie marketing et l’attractivité des territoires »,

Nous nous positionnons en tant que:

« Conseiller non décisionnel mais défini par les parties en tant que: médiateur et pôle de compétitivité»

Le Géoparc du Jbel Bani, se charge de:

SUGGÉRER   et   D’INCITER

…, pour utiliser les trois approches permettant:

-D’attirer durablement individus et investisseurs,

-En allant au-delà d’un simple « marketing territorial » 

-En stabilisant individus et ménages afin d’exercer une attraction quelquefois indirecte sur les investisseurs,

En créant des clusters destinés à renforcer la coopération entre tous les acteurs de l’ensemble du territoire soutenable, pour une meilleure attractivité du territoire soutenable du Géoparc Jbel Bani en tant que marque territoriale culturelle et touristique

A ce titre en tant que médiateur, l’AMDGJB- Géoparc du Jbel Bani:

- Devient un vecteur de Performance Stratégico-Plurielle et de Cohésion Humaine,

- Valorise un patrimoine géologique dans un dynamique inter régional,

- Utilise celui-ci comme support d’une activité économique pour  les provinces qui le composent,

- Met en valeur les données  des patrimoines matériels comme immatériel,

- Valorise les écosystèmes fragiles et la biodiversité comme vecteurs du développement culturels et touristiques,

- Met en place une économie éco sociétale et des activités génératrices de revenus dans le parfait respect culturel local.

patrimoine369

L’AMDGJB-Géoparc Jbel Bani au tant qu’association se donne objectif de faire partager:

- une nouvelle conception définie et élaborée avec les collectivités territoriales et les régions,

- un nouvel espace urbain, humanisé en développant les notions d’architecture vernaculaire intégrée

- des actions d’une puissance publique locale, socialement responsable et durable,

…, tout en s’appuyant sur un partenariat avec les populations locales, la société civile, les acteurs sociaux et les professionnels.

Nos objectifs sont d’élaborer un diagnostic complet et incontournable du territoire,

…, en confirmant et construisant

La marque territoriale:

 torat

« TERRITOIRE SOUTENABLE DU GEOPARC JBEL BANI»

humanite

Cela permet:

Idée 01 …, de favoriser l’émergence de Clusters, pour attirer les entreprises et les investisseurs sur les provinces et collectivités territoriales,

Idée 02 …, de dégager des synergies autour de projets innovants, conduits en commun autour d’une ou de plusieurs actions données,

Idée 03 …, en faisant la labellisation du « Territoire Soutenable du Géoparc Jbel Bani »

En faisant valoir:

amdgjb15

Notre réalité s’exprime avec une administration associative dite l’AMDGJB:

 

Association Marocaine de Développement du Géoparc du Jbel Bani,
dont le siège se situe à Tata Dar Infiane, Douar Indfiane et agrée sous Aut N°1954-36-Tata  

…, avec son conseil d’administration, son bureau exécutif et avec ses trois collèges, Forte de plus de 200 adhérents

rtdrjgb

Mise en place du R.T.D.R.G.J.B
Réseau du Tourisme Durable et Rural du Géoparc du Jbel Bani :

…, incluant

- 149 établissements touristiquement classés,

- 3.700 chambres touristiquement agréées sur le territoire du Jbel Bani,

- 10.000 chambres pour les villes des aéroports périphériques desservant ce territoire,

- Création et mises en ligne sur Web et Smartphones de 53 circuits touristiques, interactifs aux départs des aéroports internationaux d’Agadir, d’Ouarzazate, de Marrakech, de Zagora, avec ceux de Tantan et d’Essaouira,

- Aéroports nationaux pour ceux de Guelmim, et Tantan,

- et dans les trois années à venir, pour l’aérodrome de Tata !

matar

Les premières actions de l’AMDGJB-Géoparc Jbel Bani

Avec des Plans d’action pilotes:

eco-cocietal

Projet pilote du Douar Akka Nait Sidi – avec Rotary (s) et avec ambassade

lbinae

Pour une meilleure faisabilité en durabilité et rentabilité de l’intégration ascendante

(Botton Up) des populations locales à l’acceptation de ces formes de développements,

Nous avons signé des partenariats et des conventions:

simon6

Signature de convention avec groupe Suisse AAQIUS pour mobilité Zéro Carbone Hydrogène

hanan2

Signature de convention avec l’Association Flamant pour le développement culturel et touristiqueSalon SITAGLOB

AMHYD

Signature de convention avec l’Association Marocaine pour l’hydrogène  

(AMHYD-CGEM)

JCI-Maroc

Signature de conventions avec JCI Maroc, Agadir et Grand Ouarzazate pour l’accompagnement des Jeunes

Avec des participations en tant que :

GJB301

Administrateur au niveau de Club FACE-Maroc -Errachidia.

FACE France étant une organisation mondiale qui englobe plus de 5600 entreprises Européennes et Françaises en faveur de la RSE (Responsabilité sociale  des entreprises) et la lutte contre l’exclusion,

GJB302

Administrateur au niveau de l’AIODD-Maroc

L’Alliance Internationale pour les Objectifs du Développement Durable.

Pour mettre en œuvre le respect et la réalisation des 17 ODD (Objectifs de Développement Durables) auxquels a souscrit le Maroc,

                                                  GJB303

…, et avec des réunions du travail avec le Ministre et Ministère des Energies et des Mines et du Développement Durable et le Groupe Suisse AAQIUS pour application et mise en place la mobilité Zéro Carbone hydrogène sur le Territoire Soutenable du Géoparc Jbel Bani.

gjb658

gjb752

gjb123

Nos priorités : Attraction et Attractivité territoriales

“La culture est la possibilité même de créer, de renouveler et de partager des valeurs, le souffle qui accroît la vitalité de l’humanité” (Proverbe africain)

Par les adaptations aux évolutions de l’attractivité et de l’attraction territoriale, des besoins pour réinventer des destinations,

…, nous nous sommes attachés tout particulièrement à développer depuis plusieurs années, en adéquation avec l’intelligence économique, les influences économiques actuelles des marchés  et les nouvelles technologies, le Big Data, la 5G, les QR et la Réalité Augmentée,

Une communication particulièrement basée sur la valorisation du contenu par le Web et les réseaux sociaux, poussée vers les N.T.I.C, telles que:

gjb125

- «  Digitalisation »,

- Sites web – Géoportail – Guides –53 circuits interactifs déjà conçus, édités, fichés et reconnus !

L’AMDGJB-Géoparc Jbel Bani ayant été classée  en début 2018,  par Alexa – Amazon,

3ème mondial

Pour le contenu sur  26 millions de sites web se rapportant au Maroc

Une communication avec Sites Web – Portails  
www.geoparcjbelbani.com,  www.portailsudmaroc.com, www.guidenumerique-sudmaroc.com  
& www.amdgjb.org

Digitalisation

Une communication avec Sites Web – Portails-Réseaux sociaux  

 

https://www.facebook.com/AMDGJBgeoparcjbelbani.officiel/,  https://twitter.com/GeoparcJbelBani
https://www.instagram.com/geoparcjbelbani.tata.draa/  &  https://www.youtube.com/user/patrick9340

sites-gjb

Une communication avec Sites Web – Portails-Réseaux sociaux

http://www.coop-ajial-tata.com/

https://www.facebook.com/AMDGJBgeoparcjbelbani.officiel/,  https://twitter.com/GeoparcJbelBani
https://www.instagram.com/geoparcjbelbani.tata.draa/  &  https://www.youtube.com/user/patrick9340

site-gjb

Une communication avec Sites Web – Portails-Réseaux sociaux

http://www.coop-ajial-tata.com/

Portails-Reseaux-sociaux

L’AMDGJB participe à la création d’un réseau, pour les acteurs sociaux de la société civile, en offrant  la possibilité de l’usage de ces outils NTIC  (sites web) pour la promotion de leurs produits territoriaux

contact-simon

Contacts: C Une équipe, une stratégie, une gouvernance, des partenaires,

Tous convaincus de la nécessité de se rencontrer et de partager pour mieux développer !

gjb304

Source web Par Simon Patrick, Hanan Elasri

Les tags en relation

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions