Premières données géochronologiques sur le volcanisme alcalin du Jbel Saghro, Anti-Atlas, Maroc (Géoparc Jbel Bani)
le géoparc du jbel bani - tata

Recherchez sur le site !

Recherche avancée / Spécifique

Géo éco tourisme inclusif

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Vous êtes ici : Accueil > Publications > Premières données géochronologiques sur le volcanisme alcalin du Jbel Saghro, Anti-Atlas, Maroc (Géoparc Jbel Bani)

GJB

 Premières données géochronologiques sur le volcanisme alcalin du Jbel Saghro, Anti-Atlas, Maroc (Géoparc Jbel Bani)

Par M. BERRAHMA, M. DELALOYE,* A. lZAURE-MURET ** et H. E. N RACHDI

Ecole Normale Supérieure de Rabat, Maroc

Département de Minéralogie, Université de Genève, Suisse

Laboratoire de géologie historique, Université de Paris-Sud, France

(First received 16th December, 1992; revised version received 10th May, 1993)

 Le Jbel Saghro est un des deux grands appareils volcaniques alcanes récents de 1' Anti-Atlas Les laves émises sont des néphé1inites olivine, des tephntes et des phonohtes. Les phonohtes smvent un chemin de différentiation particulier, s~par~ des autres roches présentes La géochimie des é1éments majeurs et des traces reflète blen cette particularité

Vingt deux roches totales ont été datges par la méthode K-Ar. Le volcanisme rincent a début~ fly a 10 Ma et s'est poursuive~ au centreur stratovolcan jusqu'~ 6,4 Ma. Ont faxt success wement éruption des néphahmtes ohvlne, des n~pMhnites phonolitiques, des phonohtes alcalmes et des phonohtes normales Une deuxième sC..Fluence, forrn6e uniquement de n~ph~limtes ~ olivine, prend le relm, plus au nord, entre 5,5 et 2,8 Ma Par Alleur, nous n'avons pas trouvé de roche plus jeune que 2,8 Ma Le volcanisme du Saghro, comme celm du Siroua, s'est développé d’arts un contexte dxstensff local reals compressffau mveau rdg~onal, tr& certamement h~ au syst~me de failles E-W de la marge suddu H aut-Atl,ks

Summary

The Jbel Saghro one of the two late Cenozoic, large volume strato-volcano of the so-called Anti-Atlas Saghro (east) and Stroua (west) lie within a zone of local exterusxon but m a regional context of compressxon, related to a major E-W fault system that defines the southern nm of the Haut-Atlas The tectonic regmae ~s trans-tensional Lavas composition range from olivine nephelm~tes to phonohthes, but major and trace element criteria permit dlstmctxons between one group which includes only phonohtes versus a separate more diverse group which includes nephelimtes and phonolites K-At dating of 22 whole rock samples demonstrate a temporalspatial progressmn from early volcamsm m the center of the area (10-6 4 Ma) to activity focused m the northern part of the complex (5 5-2 8 Ma; includes the youngest erupnon) The sequence is successively more evolved from nephehmte through tephnte to phonohte, but the younger, northern sequence IS confined to olivme-nephehmtes

INTRODUCTION

Le Maroc est subdivisé en quatre grands domaines géologiques qui sont du nord a usu d' le Rif, l’Atlas, l ' Anti - Atlas et le Sahara (Fig 1). Un Volcanisme d’ Gengouene a quaternaire existe dans chacune des parties mais nous ne traiterons cil que celui de l ' Anti-Atlas.

Au nord, dans le domame enfin, le volcanisme  calco-alcahnestacaract reshoshonttique (Hernandez, 1983, Hernandez et Bellon, 1985).

Au centre, d’arts le domame atlas que, on peut introduire quelques subdwismns Ce sont: clans le Maroc Central, des lave alcalmes de type basanites et nephé1inltes (Rachdi, 1983, Rachdl et al. 1985, Rachdx, 1989); a u Moyen-Atlas, de slaves de type basaltiques (Harmand et Cantagrel, 1984); plus ~ l ' est , dans le Maroc Oriental , des  basanites et de snéphé1inltes de s Hauts - Plateaux .

Au sud, dans l'Anti - Atlas, deux appareils volcaniques se sont construits : le stratovolcan du Siroua l'ouest, essentielle menttra cystique et phonolitique fricfrac realcalm et hyperalcalin

(Berrahma et Hernandez, 1985; Berrahma et Delaloye, 1989) et le Jbel Saghro a l'est, connu pours esphonohtes (De Sitter et al, 1952; Hindermeyer, 1953) Ce volcan comporte de nombreux petits portements éparpillés, ben plus réduisent affleurement que ceux du Siroua, rams la surface affectée par le volcanisme est du même ordre de grandeur, approximativement 450 krn 2 Les laves du Saghro sont de snéphé1mites olivine, des nephéhnites phonolitiques, des phonohtes plus ou mornes alcanes. Des études pétrographiques et géochimiques entreprises dans le Maroc Central montrent des ressemblances frappantes avec les laves du Saghro Le massif du Saghro est encore bien peu connu.

Jusqu’ici. Aucun âge radiométrique n’a pas publie sur ces laves. Le but de cet article est de dorme un premier apemu sur la géochronologie de ce volcanisme alcalin en présentant des âges mesuras par la méthode K-Ar conventionnelle appliquée exclusivement aux laves.

Aperçu géologique de la région Cupide Le substratum précambrien est caractère. Dans cette région, par des schistes et des granites du Précambrien moyen. Des roches volcaniques surtout acides et des conglomérats du Prkxrnbrien supérieur traverses par l’important massif granitique de Bou Gafer.

La couverture précambrienne terminale (Adoudounienne) et cambrienne qui enveloppe le substratum précambrien comporte a la base, des grés et des conglomérats surmontes par une formation schisto-dolomitique de faible puissance.

Wendt ensuite une puissante série de schistes et degrés appartenant à la fin du Cambrien inferieur et au Cambrien moyen. Enfin. Au NE du massif, ou cette première couverture est réduite. On trouve les schistes et les gras de I’ Ordovicien affect& par un taillage d’âge hercynien.

De grandes failles affectent le massif. Elles sont probablement hercyniennes mais  à Rejeu aréotectonique certain. L’extrémité E du massif est copte en de par la grande faille de l’oued Reg qui a également un Rejeu récent. Le massif poursuit à l’est. En direction de Tafilalt. Mais il nets pas représente sur la carte de la Fig. 1.