Visite hier de l’Agadir Inoumar
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > L’architectures vernaculaire de TSGJB > Définitions > Visite hier de l’Agadir Inoumar

Visite hier de l’Agadir Inoumar

Nous voulions faire découvrir à ma soeur Régine et à Georges un grenier fortifié de l’Anti-Atlas.

Celui d’Imchguiguilne étant toujours fermé pour de sombres et absurdes raisons (quel dommage et quel gâchis pour le tourisme local ! ), nous avons décidé, accompagnés de Marie-France Dartois et Jean, d’aller voir celui d’Inoumar, tout aussi intéressant et beaucoup plus grand (il comporte au total 576 cases).

Il se trouve à peu près à la même distance d’Agadir, mais il y a environ 3 kilomètres de piste (facile) à faire pour y arriver.

Il est situé sur la pente sud du relief, en contrebas du village (« Inoumar » signifie « Adrets » en berbère) :

Une partie de l’agadir est en relativement bon état, mais la sauvegarde du patrimoine étant ici très loin d’être une priorité, une partie du mur d’enceinte et quelques travées de cases sont écroulées, comme on le voit très bien sur cette vue satellite, le toit d’une douzaine de cases est détruit à la partie sud et si rien n’est fait rapidement, le reste suivra inexorablement !

inoumar

Le reste est toujours aussi beau et étonnant à voir, et c’est l’amine Mohamed qu’on connaît depuis plusieurs année qui nous attendait

serrure-de-la- porte

pour ouvrir la serrure de la porte avec sa clé de sûreté :

port

ancien-port

Le tour du grenier en passant entre le mur d’enceinte et le grenier lui-même :

grenier

agadir

agadir1

et l’intérieur du grenier :

agadir-port

enregistre-agadir

agadir2

agadir3

Détails du plafond de l’entrée :

agadir4

agadir5

Les serrures de portes d’entrée étaient fabriquées par des menuisiers :

portes-d’entrée

entre-porte

porte-d'entre1

et celles des cases par des forgerons :

celles

celle1

celle2

Sur ce portillon, on distingue encore bien la décoration avec des motifs berbères.

Quelques vues du vieux village au dessus du grenier et des paysages aux environs immédiats

grenier

grenier

la mosque

kasbah

oued-Aouerga

Ce n’est pas de l’eau, mais des galets qu’on aperçoit dans le lit de l’oued Aouerga !

Source web par agadirmichelterrier.wordpress

Imprimer l'article

Les articles en relation

Première internationale: le Maroc restitue les dama Mhorr à la nature!

Première internationale: le Maroc restitue les dama Mhorr à la nature! Le HCEFLCD a annoncé lors d’une conférence tenu aujourd’hui dans ses locaux à Rabat, qu’il sera procéd&eac

Savoir plus...

Des insectes porteurs de virus : un projet américain qui inquiète des scientifiques

Des insectes porteurs de virus : un projet américain qui inquiète des scientifiques Selon un collectif de chercheurs, le programme de recherche de la Darpa visant à inoculer des gènes de résistance

Savoir plus...

Les 10 arbres fruitiers spontanés du Maroc

Les 10 arbres fruitiers spontanés du Maroc Le Maroc, pays où l’agriculture occupe un rôle très important, est une terre qui compte de nombreuses espèces d’arbres. Le Maroc, pays de passage, a

Savoir plus...

GEODYNAMIC EVOLUTION OF THE PAN-AFRICAN OROGENY

GEODYNAMIC EVOLUTION OF THE PAN-AFRICAN OROGENY Prof. Hervé Rezeau, Prof. Cyril Chelle-Michou & Prof. Michael Calder            SEG Student Chapter of Geneva (Switzerlan

Savoir plus...

Liste et photos des oiseaux du Maroc

« Le Maroc est certainement l’un des pays les plus riche en oiseaux du domaine paléarctique occidental (Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient) »  Jaques Franchimont (GOMAC) 480 espèces ré

Savoir plus...

Réchauffement climatique. Jean Jouzel, climatologue : "Nous n'avons que trois ans pour agir"

Réchauffement climatique. Jean Jouzel, climatologue : "Nous n'avons que trois ans pour agir" Le climatologue Jean Jouzel tire la sonnette d'alarme au JDD sur les risques du réchauffement climatique. Se

Savoir plus...

Biodiversité : découverte de 163 nouvelles espèces le long du Grand Mékong

Biodiversité : découverte de 163 nouvelles espèces le long du Grand Mékong Le bassin du Grand Mékong n'a pas encore livré tous ses secrets. De nombreuses nouvelles espèces y sont d

Savoir plus...

Dakhla: La réintroduction d’antilopes en bonne voie

Dakhla: La réintroduction d’antilopes en bonne voie Le projet de réintroduction d’antilopes à la station d’acclimatation de Safia (au sud de Dakhla) donne ses fruits, et affiche aujourd’hu

Savoir plus...

FAO: Pourquoi le cactus devrait être une "culture essentielle" au Maroc

FAO: Pourquoi le cactus devrait être une "culture essentielle" au Maroc Durant les périodes de sécheresse ou dans les zones arides, le cactus et la figue de Barbarie devraient constituer un atout pr&eacu

Savoir plus...

Au Pays basque espagnol, les incroyables bisons d'Aitzbitarte

Au Pays basque espagnol, les incroyables bisons d'Aitzbitarte D'exceptionnelles figures vieilles de 14.000 ans ont été découvertes dans une grotte au Pays basque espagnol. Des œuvres d'art pa

Savoir plus...

Le Pommier de Sodome

Le Pommier de Sodome Très fréquent au Maroc dans les régions arides, le Pommier de Sodome (Calotropis procera) est très utilisé dans la pharmacopée traditionnelle malgré sa toxicit&eac

Savoir plus...

Des trésors archéologiques marocains pillés

Des trésors archéologiques marocains pillés Kiosque360. La mafia des trésors archéologiques est un engrenage bien huilé qui n'agit pas de manière fortuite. Des scientifiques seraie

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions