Les plumes de ces oiseaux qui volaient il y a 100 millions d'années surprennent les paléontologues
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Paléontologie et fossiles > Paléontologie et fossiles > Les plumes de ces oiseaux qui volaient il y a 100 millions d'années surprennent les paléontologues

GJB

Les plumes de ces oiseaux qui volaient il y a 100 millions d'années surprennent les paléontologues

Elles ont été prises au piège de l’ambre il y a quelque 100 millions d’années. Et aujourd’hui, ces plumes créent la surprise dans le milieu de la paléontologie. Elles présentent en effet une structure totalement inattendue.

Beaucoup d’oiseaux préhistoriques arboraient de longues plumes que les paléontologues considéraient jusqu’à aujourd’hui comme ornementales. Mais une série de plumes étonnamment bien conservées pourraient les encourager à revoir leur copie. Leur structure laisse penser qu’il s’agissait plutôt de leurres défensifs visant à tromper les prédateurs.

La plupart des fossiles qui étaient jusqu’alors à disposition des chercheurs étaient endommagés, empêchant l’étude de leur structure en trois dimensions. Mais celles datant de quelques 100 millions d’années et retrouvées du côté de l’ex-Birmanie ont permis d’ouvrir de nouvelles perspectives.

plumes-oiseaux-prehistoriques

L’ambre a incroyablement bien conservé quelques plumes d’oiseaux préhistoriques. Des chercheurs en ont profité pour étudier leur étonnante structure. © Pierre Cockx, université de Regina, Canada

Un ingénieux système de défense

Le rachis des plumes modernes est un tube creux. Sur ces plumes anciennes, en revanche, le rachis prend la forme d’un demi-cylindre aplati et couvert d’un côté. Une structure par ailleurs incroyablement fine. Sur certains spécimens, le rachis ne dépasse pas, en effet, les trois microns d’épaisseur. C’est moins que la taille moyenne d’une cellule ! Les barbes des plumes anciennes se sont aussi révélées moins grandes.

Un rachis extrêmement fin, une certaine rigidité structurelle, le fait que tous ces fossiles de plumes aient été retrouvés sans les corps des oiseaux, sont autant d’indices pour les paléontologues de l’Université des géosciences de Chine qui imaginent, à l'instar de la queue du lézard, que ces plumes auraient pu aider les oiseaux préhistoriques à échapper aux griffes de leurs prédateurs.

Publié le 23/12/2018

Source web par: futura sciences

Imprimer l'article

Les articles en relation

La formation des minéraux

Les minéraux se forment dans des conditions physiques particulières. Il existe plusieurs types de roches sur Terre (voir Paléontologie - la fossilisation), et chacun de ces types possède des minéraux c

Savoir plus...

Tiznit: découverte de fossiles d'un dinosaure rare

Tiznit: découverte de fossiles d'un dinosaure rare Des traces d'un dinosaure rare ont été découvertes dans une grotte à Tiznit. C'est ce qu'a déclaré Ahmed Bouamar, sp

Savoir plus...

Rabat: journée nationale du patrimoine géologique du Maroc

Rabat: journée nationale du patrimoine géologique du Maroc Des experts en géologie, des universitaires et des personnalités du monde associatif ont appelé, ce mardi 14 novembre à Rabat, &agra

Savoir plus...

Les premières violences entre êtres humains remonteraient à 30.000 ans

Les premières violences entre êtres humains remonteraient à 30.000 ans Grâce à de nouvelles analyses d'un fossile de crâne dépourvu de mandibule, découvert en 1941 en Transylva

Savoir plus...

Explosion cambrienne

Explosion cambrienne L'explosion cambrienne fait référence à un événement survenu voici environ 525 millions d'années. Alors que la vie était majoritairement restée unic

Savoir plus...

Fouette-queue

Fouette-queue Uromastix acanthinurus Bell 1825 ; dob (arabe), Agezzeram (tamâhaq), ḍḍebb/ḍḍuba (ouargli) ; aherdan (mozabite) Le fouette-queue est un lézard de la famille des Agamidés ; d’une long

Savoir plus...

Géologie

Géologie La géologie est un terme qui caractérise une discipline scientifique ou l'ensemble des caractères du sous-sol d'une région définie. La géologie, la science de la Te

Savoir plus...

Surprise : le dragon de Komodo est venimeux !

Surprise : le dragon de Komodo est venimeux ! Le plus grand lézard du monde, alias Dragon de Komodo, n'est pas seulement terrifiant. Contrairement à ce que l'on croyait, sa morsure est venimeuse et le poison inj

Savoir plus...

Le Maroc riche en météorites A mille dollars le gramme, l’intérêt ne serait pas que scientifique

Le Maroc riche en météorites A mille dollars le gramme, l’intérêt ne serait pas que scientifique Qu’elles soient fossiles ou telluriques voire célestes, c’est indéniable, le

Savoir plus...

Les lunes de Jupiter seraient nées sous l'influence de Saturne

Les lunes de Jupiter seraient nées sous l'influence de Saturne Comment sont nées les grandes lunes de Jupiter découvertes par Galilée ? Io, Europe, Callisto et Ganymède pourraient devoir leur ex

Savoir plus...

Comment se forment les fossiles ?

Comment se forment les fossiles ? Comparés aux innombrables organismes qui finissent réduits en poussière, les fossiles sont rares et donc d'autant plus précieux pour les paléontologues qui les

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions