Dakhla: La réintroduction d’antilopes en bonne voie
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Zoologie > Définition de la Zoologie > Dakhla: La réintroduction d’antilopes en bonne voie

Dakhla: La réintroduction d’antilopes en bonne voie

Le projet de réintroduction d’antilopes à la station d’acclimatation de Safia (au sud de Dakhla) donne ses fruits, et affiche aujourd’hui un résultat très positif.

Le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification du Maroc (HCEFLCD) a mis en marche un projet de réintroduction de la faune saharienne à Safia.

Entre 2008 et 2010, 16 antilopes de mhorr, 16 antilopes Addax et 9 autruches à cou rouge ont été prélevées du parc national de Souss-Massa pour être installées dans un enclos d’acclimatation construit à Safia où un système de surveillance a été installé et des actions de sensibilisation destinées à la population de Dakhla et aux bergers-éleveurs de Safia ont été menées.

L’évolution des populations dans l’enclos d’acclimatation a été très positive et a permis une parfaite adaptation des animaux. La population d’antilopes de mhorr de la réserve de Safia compte aujourd’hui 41 individus, la population des antilopes addax compte, quant à elle, 34 individus. Ces animaux se sont adaptés en général aux conditions locales.

L’antilope de mhorr

L’antilope de mhorr est une espèce exclusivement saharienne. Elle avait complètement disparu de la nature au Maroc et fait actuellement l’objet d’un programme de réintroduction. L’Addax est une espèce d’ongulés qui était présente dans les régions sahariennes. Considérées comme étant des «noyaux reproducteurs» d’antilopes sahariennes, les espèces introduites ont commencé, dès la première quinzaine de leur translocation, à s’alimenter en partie de la végétation naturelle et à se reproduire.

L’opération de translocation d’antilopes sahélo-sahariennes vers la station d’acclimatation de la faune saharienne au niveau du site de Safia à Bir Guendouz s’inscrit dans le cadre des activités d’un programme national de réhabilitation de la faune saharienne du Maroc. Elle constitue également une suite logique aux efforts déployés par le HCEFLCD en matière d’acclimatation de cette faune, des efforts qui ont permis d’établir des populations captives d’antilopes Addax et Oryx au niveau du parc national du Souss-Massa (Agadir) et de gazelles de mhorr au niveau de Rmila Marrakech.

L’objectif de cette opération de transfert d’animaux était d’initier l’établissement de groupes fondateurs d’antilopes Addax et de gazelles de mhorr au niveau de l’aire historique de leur répartition en vue d’assurer leur réintroduction progressive dans leur habitat naturel.

Localisation : 350 km au sud de Dakhla, sur la route de Nouhadibou.

plan-dakhla-safia

source web par agadirmichelterrier.wordpress

Imprimer l'article

Les articles en relation

Ahwach, Entre Tradition et Héritage Culturel au Cœur du Géoparc Jbel Bani

Ahwach, Entre Tradition et Héritage Culturel au Cœur du Géoparc Jbel Bani   La civilisation amazighe, ancienne et résiliente, laisse des empreintes palpables jusqu'à nos jours, et parmi s

Savoir plus...

Retard des pluies: Faut-il craindre le pire?

Retard des pluies: Faut-il craindre le pire? Il est encore tôt pour prédire une année sèche    Les mois de décembre et janvier seront de vrais baromètres Le régim

Savoir plus...

Alfa, l’herbe du désert

Alfa, l’herbe du désert “L’alfa” (Macrochloa tenacissima) est cette plante herbacée vivace originaire des régions arides que l’on trouve aussi dans le désert. De l’Arabe

Savoir plus...

Les montagnes de l’Atlas marocain et leur incroyable diversité (Géoparc Jbel Bani)

Les montagnes de l’Atlas marocain et leur incroyable diversité (Géoparc Jbel Bani) Les montagnes de l’Atlas marocain et leur incroyable diversité Les montagnes de l’Atlas s’étend

Savoir plus...

Photos: Trois jeunes canis dans l’Anti Atlas

Photos: Trois jeunes canis dans l’Anti Atlas Ali Irizi a encore frappé. Cette fois il s’agit de trois louveteaux quelque part dans l’anti Atlas. Cette fois encore la photo ne manque pas de susciter questions et &

Savoir plus...

Convergence promotionnelle entre le tourisme et l’artisanat

Un projet de création et de promotion des circuits touristiques intégrant l’artisanat a été lancé à Fès et à Marrakech pour renforcer la complémentarité entre l

Savoir plus...

Guelmim La danse de la guedra

Guelmim est considérée comme la porte du Sahara au Maroc. La ville était autrefois un centre caravanier sur la route de Tombouctou. Aujourd’hui, c’est un lieu important de commerce et d’écha

Savoir plus...

La zoologie

Que signifie zoologie ? La zoologie est une branche de la biologie, une science qui concerne l'étude du règne animal, à la fois vivant et éteint (en paléozoologie), dont le spécialiste es

Savoir plus...

Le Tamaris

Le Tamaris Dans le paysage désertique typique du Sud Maroc, les savanes d’Acacias Raddiana et steppes arborées sont nombreuses. Les dunes quant à elles, sont souvent peuplées de Tamarix, arbuste &eac

Savoir plus...

Qu'est ce qu'une météorite ?

De premiers abords cela ressemble souvent à un simple morceau de roche, mais il s’agit de matière extraterrestre âgée de 4,5 milliards d’années. Les météorites proviennent d

Savoir plus...

Les 10 arbres fruitiers spontanés du Maroc

Les 10 arbres fruitiers spontanés du Maroc Le Maroc, pays où l’agriculture occupe un rôle très important, est une terre qui compte de nombreuses espèces d’arbres. Le Maroc, pays de passage, a

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions