#MAROC_Promotion_des_énergies_renouvelables et de l’efficacité énergétique dans les provinces de Midelt et Tata (EDMITA) (Géoparc Jbel Bani)
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Énergie renouvable > Efficacité énergétique > #MAROC_Promotion_des_énergies_renouvelables et de l’efficacité énergétique dans les provinces de Midelt et Tata (EDMITA) (Géoparc Jbel Bani)

GJB

#MAROC_Promotion_des_énergies_renouvelables et de l’efficacité énergétique dans les provinces de Midelt et Tata (EDMITA) (Géoparc Jbel Bani)

Description succincte du projet

Designation : Énergie durable dans les provinces de Midelt et Tata (EDMITA)

Commettant : Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

Pays : Maroc

Organisme de tutelle : Ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable (MEMDD)

Durée totale : 2016 à 2020

Midelt1_rdax

Situation initiale

Situées respectivement dans le Moyen Atlas et au sud du Maroc, les provinces de Midelt et Tata bénéficient d’un ensoleillement exceptionnel et disposent d’un potentiel considérable en matière d’énergies renouvelables. Le plan solaire marocain « Noor » prévoit dans ces régions l’installation de centrales solaires d’une capacité totale de 2 000 mégawatts (MW).

Située à des altitudes comprises entre 1 200 et 3 600 mètres, la province de Midelt connaît généralement des chutes de neige fréquentes en hiver. Au cours de ces périodes, les populations locales utilisent surtout du bois pour se chauffer. Les besoins importants pour ce bois, qui provient principalement des montagnes de l’Atlas, ne cessent de mettre en danger la forêt de cette région.

En revanche, la province de Tata se distingue par des épisodes de grande sécheresse et de forte chaleur. Les températures y dépassent fréquemment les 45 °C en été. La province doit ainsi lutter contre une désertification importante qui menace les palmeraies.

Ces deux provinces dépendent largement d’un secteur agricole contraint par le changement climatique à s’adapter à de plus faibles précipitations. Par ailleurs, un grand nombre de jeunes partent dans les grandes agglomérations du littoral marocain.

Objectif

Les provinces de Midelt et Tata gagnent des compétences dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, de telle sorte que les  représentantes de l’administration, de la société civile et du secteur privé profitent de ce nouveau domaine d’activité.

contentimages

Approche

Le projet « Énergie durable dans les provinces de Midelt et Tata » (EDMITA) a pour objectif d’accroître les compétences de la population, de l’administration et des acteurs économiques dans le domaine des énergies renouvelables. Les régions doivent retirer des avantages économiques à la fois du développement de l’énergie solaire et éolienne et de l’amélioration de l’efficacité énergétique. Les expériences et les connaissances en matière de faisabilité, de planification, de mise en œuvre et d’évaluation sont recueillies et diffusées dans les deux provinces à l’aide de mesures concrètes. Une vingtaine d’installations (pompes solaires pour la construction, poêles plus efficaces dans les écoles, nouveaux éclairages publics, rénovations énergétiques de salles de classe, etc.) permettent d’illustrer les avantages des énergies renouvelables et d’une efficacité énergétique améliorée. Le projet EDMITA cherche ainsi à améliorer les conditions de vie des populations de la région, notamment des plus défavorisées, et à créer de nouvelles chaînes de valeur locales favorisant l’implantation de petites entreprises du secteur de l’énergie durable. Par ailleurs, le projet appuie le reboisement des forêts dans le but de permettre à la nature de se régénérer dans la chaîne de montagnes.

En outre, le projet encourage l’échange d’expériences entre les quatre communes pilotes de Tata, Fam El Hisn, Er-Rich et Midelt. Les équipes énergies formées et déployées dans ces communes et les nouveaux systèmes de gestion énergétique introduits appuient le développement de nouvelles stratégies en matière d’utilisation des énergies renouvelables et de réduction de la consommation d’énergie.

Afin d’attirer l’attention de l’opinion publique sur ce thème et de renforcer la sensibilisation à l’environnement, le projet soutient la mise en place de « centres info énergie » et d’autres types de plateformes d’informations. Le projet EDMITA a mis sur pied un nouveau cursus de formation pour installateur·ricegiz·s solaires (photovoltaïque) dans les écoles professionnelles de Tata et Midelt. Ce cursus sera complété par des cours consacrés aux compétences non techniques (soft skills) afin de simplifier l’intégration des diplômé·e·s sur le marché du travail.

Le projet travaille dans les deux provinces en coopération avec la société GFA Consulting Group GmbH.

Résultats

- Plusieurs équipes énergies ont été créées et formées dans les quatre communes pilotes et sont parvenues à identifier des champs d’action concrets. Parmi ces derniers figure notamment l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le domaine de l’éclairage public.

- En coopération avec l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), un nouveau cursus de formation pour installateur·rice·s photovoltaïques a été élaboré dans les écoles professionnelles de Tata et Midelt.

- Une vingtaine de projets pilotes démontrent la capacité de mise en œuvre des technologies et leurs avantages.

- Plusieurs écoles primaires de Midelt bénéficient de l’installation de poêles plus efficaces et de la rénovation énergétique de leurs salles de classe afin d’offrir des températures appropriées aux élèves et aux enseignantes.

Source web Par : giz

Imprimer l'article

Les articles en relation

Tata: Une conférence samedi sur « la gestion des ressources hydriques dans les oasis du sud du Maroc » (Géoparc Jbel Bani)

Tata: Une conférence samedi sur « la gestion des ressources hydriques dans les oasis du sud du Maroc » (Géoparc Jbel Bani) Tata- Le Centre Bani des études, recherches stratégiques et du d&eacut

Savoir plus...

#MAROC_Le_risque_de_pénurie_d_eau_potable_plane_sur_Agadir, des mesures drastiques annoncées

#MAROC_Le_risque_de_pénurie_d_eau_potable_plane_sur_Agadir, des mesures drastiques annoncées Le risque de pénurie d'eau potable dans la région de Souss-Massa s'accentue. Les décisions pour y

Savoir plus...

Alerte climatique : Le Maroc face à une vague de chaleur sans précédent annoncée par El Niño

Alerte climatique : Le Maroc face à une vague de chaleur sans précédent annoncée par El Niño Une véritable course contre la montre se profile, alors qu'El Niño nous pré

Savoir plus...

Stratégie nationale du développement durable L'exemplarité de l’État passe par les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique

Stratégie nationale du développement durable L'exemplarité de l’État passe par les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique Nezha El Ouafi, Secrét

Savoir plus...

2023 : L'Année la Plus Chaude Jamais Enregistrée au Maroc, selon la DGM

2023 : L'Année la Plus Chaude Jamais Enregistrée au Maroc, selon la DGM La Direction Générale de la Météorologie (DGM) a annoncé que 2023 est devenue l'année l

Savoir plus...

Tata : Portes Ouvertes sous le thème : Economie de la culture dans les Oasis marocains : Diversité des produits culturels et Potentiels de développement et de commercialisation du 08 au14 Avril 2018 (Géoparc Jbel Bani)

Tata : Portes Ouvertes sous le thème : Economie de la culture dans les Oasis marocains : Diversité des produits culturels et Potentiels de développement et de commercialisation du 08 au14 Avril 2018 (Géoparc

Savoir plus...

Planter des arbres pour sauver la planète : mythe ou réalité ?

Planter des arbres pour sauver la planète : mythe ou réalité ? Cette semaine, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) va publier un nouveau rapport sur le changemen

Savoir plus...

Tata : Des portes ouvertes pour la promotion des régions oasiennes (Géoparc Jbel Bani)

Tata : Des portes ouvertes pour la promotion des régions oasiennes (Géoparc Jbel Bani) La 2ème édition est à caractère culturel, économique et scientifique La ville de Tata donne re

Savoir plus...

Alerte sur la biodiversité : une espèce sur 8 est menacée d'extinction !

Alerte sur la biodiversité : une espèce sur 8 est menacée d'extinction ! On pourrait les qualifier de Giec de la biodiversité. Les scientifiques de la plateforme intergouvernementale sur la biodiversit

Savoir plus...

Région Guelmim-Oued Noun: Des potentialités énormes et des perspectives de développement prometteuses (Géoparc Jbel Bani)

Région Guelmim-Oued Noun: Des potentialités énormes et des perspectives de développement prometteuses (Géoparc Jbel Bani) Les provinces de la région Guelmim-Oued Noun, qui s’éten

Savoir plus...

Exclusif. Réchauffement climatique au Maroc: les derniers chiffres

Exclusif. Réchauffement climatique au Maroc: les derniers chiffres Le réchauffement climatique est une réalité sur tout le territoire du Maroc. La direction de la météorologie nationale nous

Savoir plus...

Énergies renouvelables : les avantages des matériaux composites

Énergies renouvelables : les avantages des matériaux composites Les matériaux composites séduisent de nombreux secteurs de l'industrie. Et le domaine des énergies renouvelables ne fait pas excep

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions