Un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années découvert en Argentine
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Paléontologie et fossiles > Paléontologie et fossiles > Un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années découvert en Argentine

GJB

Un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années découvert en Argentine

Un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années, « une époque dont on connaît peu la faune », a été découvert dans l'ouest de l'Argentine, ont annoncé des chercheurs. « Il y a près de dix individus distincts. C'est une masse d'os agglomérés, il n'y a pratiquement pas de sédiments. C'est comme s'ils avaient fait un puits et qu'ils l'avaient rempli d'os. C'est très impressionnant », a expliqué le paléontologue argentin Ricardo Martinez de l'Institut et musée de sciences naturelles (IMCN) de l'Université de San Juan.

dinosaure-cimetiere

Un fossile de 220 millions d'années dans le parc national d'Ischigualasto, en Argentine, le 8 avril 2019. © HO - IMCN/AFP

Le cimetière a été découvert en septembre 2018 dans la province de San Juan (1.100 km à l'ouest de Buenos Aires), a précisé Cecilia Apaldetti, également chercheuse au sein de l'IMCN. Cette découverte « a une double importance car il y a au moins sept ou huit individus de di cynodontes, qui sont les ancêtres des mammifères, de la taille d'un bœuf, et d'autres archosauriens (reptiles) que nous ne connaissons pas encore et qui peuvent être des dinosaures ou un ancêtre des grands crocodiles », a expliqué Ricardo Martinez. Pour expliquer les causes d'une telle accumulation d'os, les scientifiques émettent l'hypothèse qu'il y « a pu voir une époque de grande sécheresse et que, à cet endroit, il y avait de l'eau, un petit lac où venaient en masse les herbivores pour boire, et qu'à mesure que l'eau s'évaporait, les animaux s'affaiblissaient et mourraient sur place ».

ischigualasto-dinosaure

Le chercheur argentin Ricardo Martinez à côté d'un fossile de 220 millions d'années dans le parc national Ischigualasto, en Argentine, le 8 avril 2019. © HO - IMCN/AFP 

Le 20/04/2019

Source web : futura sciences

amdgjb

Plaquette de l'AMDGJB-Geoparc Jbel Bani

Imprimer l'article

Les articles en relation

Garrigue, maquis : quelles différences ?

Garrigue, maquis : quelles différences ? Garrigue, maquis. À leur simple évocation, on sent le soleil réchauffer notre peau et les cigales se mettent à chanter. Mais si l'on y reconnaît de

Savoir plus...

Traquet rieur (Géoparc Jbel Bani)

Traquet rieur (Géoparc Jbel Bani) Traquet rieur femelle - Traquet un peu plus dodu que le traquet à tête blanche (18 cm). Espèce résidente, répandue dans presque tout le pays.  Le Mâ

Savoir plus...

#MAROC_Diaspo #168 : Nizar Ibrahim, une quête des trésors paléontologiques du Maroc et d'Afrique

#MAROC_Diaspo #168 : Nizar Ibrahim, une quête des trésors paléontologiques du Maroc et d'Afrique Son nom a été associé au Spinosaurus aegyptiacus découvert au Maroc. Maroco-allemand

Savoir plus...

Spatules blanches (Géoparc Jbel Bani)

Spatules blanches (Géoparc Jbel Bani) Spatules blanches - Grand échassier (80-90 cm/envergure 115-130 cm). Lors de la migration et de l'hivernage, cette espèce est localement commune le longs des côtes

Savoir plus...

L’alimentation des dinosaures révélée par le calcium de leurs dents

L’alimentation des dinosaures révélée par le calcium de leurs dents Une étude publiée aujourd’hui 11 avril 2018 dans la revue Proceedings of the Royal Society of London B rév&egra

Savoir plus...

Découverte au Maroc: le crâne du plus vieux mammifère africain connu

Découverte au Maroc: le crâne du plus vieux mammifère africain connu Un crâne d’Ocepeia a été trouvé dans les gisements de phosphates du Maroc. Jusqu’ici, seules quelques den

Savoir plus...

Tournepierre à collier (Géoparc Jbel Bani)

Tournepierre à collier (Géoparc Jbel Bani) Tournepierre à collier - Limicole assez petit (21-25 cm/env. 50-57 cm). Hivernant et migrateur commun le long de toutes les côtes du pays Source web par&nbs

Savoir plus...

Chevallier aboyeur (Géoparc Jbel Bani)

Chevallier aboyeur (Géoparc Jbel Bani) Chevallier aboyeur - Grand Limicole (30-34 cm/envergure 68-70 cm). Massif mais élégant, aux longues pattes gris verdâtre et au long bec gris légèrement r

Savoir plus...

Des astéroïdes menacent-ils la Terre ?

Des astéroïdes menacent-ils la Terre ? Alors que les planètes de notre Système solaire gravitent autour du Soleil dans un manège bien huilé, certains objets célestes jouent les trouble-f

Savoir plus...

AGADIRICHNUS, LA PATTE D’UN PTÉROSAURE DE CHEZ NOUS (Géoparc Jbel Bani)

AGADIRICHNUS, LA PATTE D’UN PTÉROSAURE DE CHEZ NOUS (Géoparc Jbel Bani) Ce pourrait être le nom du prochain film d’animation « L’Âge de glace«, mais « Agadirichnus elegans

Savoir plus...

Insolite : un dinosaure pingouin à cou de cygne

Insolite : un dinosaure pingouin à cou de cygne Un nouveau cas très rare de dinosaure piscivore a été découvert en Mongolie. Halszkaraptor escuilliei déroute les chercheurs car l'animal,

Savoir plus...

Le plus vieux des stégosaures découvert au Maroc

Le plus vieux des stégosaures découvert au Maroc Grande découverte dans les montagnes du Moyen Atlas. Des scientifiques ont pu identifier quelques vertèbres et l'os du bras supérieur d'une e

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions