Prise de décision relative au changement climatique: Quel rôle joue vraiment la météo ?
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Vulgarisation à la météoritologie > Météoritologie et Sciences de la Terre ! > Prise de décision relative au changement climatique: Quel rôle joue vraiment la météo ?

Prise de décision relative au changement climatique: Quel rôle joue vraiment la météo ?

La prise de décision relative au changement climatique est fortement liée aux données météorologiques. C’est ce qui a été dévoilé hier, à Casablanca, lors de la tenue de l’atelier sur «l’importance des informations et des services climatologiques pour la prise de décision dans le contexte du changement climatique».

L’événement avait pour objectif de mettre en exergue le rôle essentiel qu’occupent les produits d’informations et les services climatologiques dans la prise de décision dans tous les secteurs qui sont sensibles au climat, dont l’agriculture. En effet, ces éléments de preuves permettent de sensibiliser la communauté internationale aux problématiques résultant de la variabilité climatique. Ils jouent également un rôle primordial quand il s’agit de décider et de trouver des solutions urgentes pour limiter le réchauffement de la planète et ce qui en découle.

L’atelier, organisé conjointement par l’Organisation météorologique mondiale, le Cadre mondial des services climatiques (CMSC) ainsi que la Direction de la météorologie nationale marocaine, a permis de passer en revue les besoins et les attentes des utilisateurs en matière de services climatologiques et leurs fonctionnalités. Les experts ont sollicité ainsi la participation d’un large éventail d’utilisateurs socio-économiques. La rencontre a visé aussi de faire le point sur la production d’informations climatologiques, qui permet la mise en place et l’utilisation des services correspondants dans tous les pays arabes. A quelques semaines de la COP22, «la Météorologie nationale marocaine ne ménage aucun effort dans l’objectif de satisfaire, de la meilleure façon possible, les besoins des usagers, partenaires et aussi décideurs afin de leur permettre de mettre en place les stratégies et les décisions appropriées. Et ce pour minimiser les impacts négatifs du changement climatique sur les différents secteurs socio-économiques du pays», a déclaré Abdellah Nassif, directeur de la Météorologie nationale.

Dans le même contexte un deuxième atelier se tient aujourd’hui à Casablanca et se poursuit jusqu’à demain. Ce dernier, sous le thème «Consultations régionales sur les services climatologiques dans les pays arabes», est consacré au recensement des priorités et des lacunes rencontrées. Ceci dans l’objectif de mettre au point des mécanismes destinés à stimuler l’installation et l’utilisation des services climatologiques dans les pays arabes.

Source web par aujourdhui

Imprimer l'article

Les articles en relation

Liste et photos des oiseaux du Maroc

« Le Maroc est certainement l’un des pays les plus riche en oiseaux du domaine paléarctique occidental (Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient) »  Jaques Franchimont (GOMAC) 480 espèces ré

Savoir plus...

Les terrasses agricoles : un élément caractéristique du paysage de l’Anti-Atlas au Maroc (Géoparc Jbel Bani)

Les terrasses agricoles : un élément caractéristique du paysage de l’Anti-Atlas au Maroc (Géoparc Jbel Bani) Une pratique culturelle ancestrale Située entre le Haut Atlas central et le Sous

Savoir plus...

Définition d’une huile essentielle

Histoire et origine des huiles essentielles : Reconnues pour leurs propriétés thérapeutiques et utilisées depuis des millénaires en Chine (cannelle, anis, gingembre), en Inde, au Moyen Orient (origa

Savoir plus...

La culture Berbère au Maroc

La culture Berbère au Maroc Depuis 2011, la nouvelle constitution marocaine officialise la langue amazighe et depuis 2001 sous l’impulsion de Mohamed VI, un institut royal de la culture amazighe a vu le jour. Les Ber

Savoir plus...

Ceci est l’image la plus profonde de l’univers

Ceci est l’image la plus profonde de l’univers Il aura fallu près de trois ans aux chercheurs pour produire cette image extraordinaire : l'image la plus profonde de l'univers jamais captée depuis l&#

Savoir plus...

La ville de Tata

La ville de Tata Tata est une ancienne oasis. Selon la légende ce sont les Almoravides au XIe siècle qui décidèrent d'implanter une palmeraie à Tata comme celle de Marrakech. Aprés, le su

Savoir plus...

Le Tamaris

Le Tamaris Dans le paysage désertique typique du Sud Maroc, les savanes d’Acacias Raddiana et steppes arborées sont nombreuses. Les dunes quant à elles, sont souvent peuplées de Tamarix, arbuste &eac

Savoir plus...

La vipère à cornes

La vipère à cornes (Cerastes cerastes) est un serpent qui appartient à la famille des «Viperidae ». Elle vit dans les déserts d’Afrique du nord et du Moyen-Orient. Elle doit son nom aux d

Savoir plus...

Le dinosaure le plus gros du monde était aussi long et lourd qu'un Airbus A320

Le dinosaure le plus gros du monde était aussi long et lourd qu'un Airbus A320 Ce dinosaure herbivore argentin pesait entre 65 et 77 tonnes et mesurait plus de 36 mètres de long. Représentation à

Savoir plus...

LE 23 MARS 2023 : JOURNÉE MÉTÉOROLOGIQUE MONDIALE

LE 23 MARS 2023 : JOURNÉE MÉTÉOROLOGIQUE MONDIALE La Direction Générale de la Météorologie (DGM) célèbre, le 23 Mars 2023, la Journée Météorologique

Savoir plus...

Le phoque moine

Le phoque moine Le nom latin du phoque moine de Méditerranée est Monachus monachus. On l’appelle phoque moine car avec sa couleur brune et son cou qui fait des replis, on dirait qu’il porte une capuche comme cel

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions