La culture Berbère au Maroc
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Culture et traditions > Culture et traditions et vernaculaire > La culture Berbère au Maroc

GJB

La culture Berbère au Maroc

Depuis 2011, la nouvelle constitution marocaine officialise la langue amazighe et depuis 2001 sous l’impulsion de Mohamed VI, un institut royal de la culture amazighe a vu le jour.

Les Berbères du Maroc voient peu à peu reconnu leurs spécificités tant de langue que de culture. Peuple mythique dont les origines remontent à la protohistoire, près de 9000 ans les séparent du probable premier berbère. Ce qui caractérise ce peuple étonnant est son attachement quasi mystique à la terre, son rapport ténu au sacré, son besoin intrinsèque de liberté et son hospitalité comme art de vivre.

Leur besoin d’indépendance sans lien réel structuré, une forme de démocratie avant l’heure, permettant toute latitude a eu comme conséquence pour ce peuple fier de ne construire aucun empire territorial. Le pouvoir est toujours resté au niveau tribal même si la belligérance était un état de fait, trop individualiste pour bâtir un univers trop collectif donc contraignant. Mais l’ouverture et la tolérance font que la perméabilité s’est faite.

Les berbères aujourd’hui sont le fruit d’interpénétration, l’Orient, l’Afrique, l’Europe et la méditerranée se ressentent et s’identifient, totalement intégrés dans cette culture appartenant pleinement au monde musulman mais pourtant unique.

Les confréries et les zaouïas restent aussi très présentes, marabouts et rites ancestraux ponctuent le quotidien. L’écriture même dont la base est l’alphabet Tifinagh a bien failli disparaître, la culture se transmettant plutôt oralement. La langue est toujours vivace, elle s’adapte progressivement au monde moderne et se parle dans tout le pays, transmise dans son symbolisme principalement par les femmes.

Il est à noter l’étrange concordance que l’on peut trouver entre les signes géométriques du Tifinagh, du sanscrit et les idéogrammes celtes. Ces celtes d’ailleurs qui sont dans leur approche de la vie très proches des berbères. Même besoin d’individualité, de liberté, même forme de démocratie structurelle et aucun désir de bâtir un empire.

A Marrakech, un homme, Pierre Bergé, passionné de cette culture mystérieuse, a crée sur le site des jardins de Majorelle, un musée qui tente avec sérieux d’éclairer l’énigme de ce peuple et de le faire découvrir au plus grand nombre. Non seulement sont exposés des objets, véritable cartographie de l’histoire berbère mais chaque année, la fondation Yves Saint Laurent réunie des scientifiques qui apportent leur connaissance et leur analyse.

Les informations sont collationnées et diffusées à la fois pour la population berbère qui ignore souvent sa propre histoire mais pour les visiteurs curieux de ce mythe.      

Source web par: espace maroc

Imprimer l'article

Les articles en relation

Climat : un coup de froid sur l'Europe dans les décennies à venir ?

Climat : un coup de froid sur l'Europe dans les décennies à venir ? L'ONU estime qu'il y a peu de chance que les objectifs de la COP 21 soient atteints et que le réchauffement climatique se restreigne

Savoir plus...

Quelques chiffres sur l'artisanat du Maroc...

Quelques chiffres sur l'artisanat du Maroc... L'artisanat marocain reflète la richesse culturelle ancestrale propre au pays et représente un important gisement économique. De nombreux indicateurs &eacu

Savoir plus...

Disparition des dinosaures : l'astéroïde aurait plongé la Terre dans la nuit durant 2 ans

Disparition des dinosaures : l'astéroïde aurait plongé la Terre dans la nuit durant 2 ans Une nouvelle simulation de l'impact des incendies producteurs de suies causés par l'impact d'un ast&e

Savoir plus...

Les accacias du Maroc

Acacias du Maroc Au Maroc, quatre « acacias » existent à l’état spontané: Acacia gummifera, Acacia raddian, Acacia ehrenbergiana et Acacia albida. L’Acacia gummifera « gommier du Maro

Savoir plus...

Réchauffement : de plus en plus de risques d'incendies dans l'Europe méditerranéenne

Réchauffement : de plus en plus de risques d'incendies dans l'Europe méditerranéenne La région méditerranéenne, si appréciée des touristes, est aussi une zone particuli&

Savoir plus...

Les bienfaits du basilic

Les bienfaits du basilic Le basilic est une plante annuelle que l'on peut cultiver facilement en pot ou en pleine terre. En été, il égaiera vos salades de tomates. Découvrez les bénéfices

Savoir plus...

La zoologie

Que signifie zoologie ? La zoologie est une branche de la biologie, une science qui concerne l'étude du règne animal, à la fois vivant et éteint (en paléozoologie), dont le spécialiste es

Savoir plus...

Bouafen et Oued Tamzarar

L'oued Tamzarar Sur la piste d’Akka à la route d’Icht, dans l’oued Tamzarar, sur la falaises rive gauche, la majorité des gravures est située sur des parois verticales à partir d&rsqu

Savoir plus...

Stress hydrique

Stress hydrique Le terme de stress hydrique est apparu relativement récemment pour rendre compte d'une situation de plus en plus fréquente. Ainsi, il est employé pour désigner ces périodes duran

Savoir plus...

Le caméléon commun

Le caméléon commun Le caméléon commun est un espèce de sauriens, qui appartient à la famille des Chamaeleonidae. Il vit dans le sahara marocain dans le « sud el argoub ». Le ca

Savoir plus...

Khettara

Khettara Khettara est une sorte de canal souterain qui draine l'eau des nappes phréatiques par gravité jusqu'à l'oasis. l'eau circule dans des galeries souterraines horizontales afin de limite

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions