Photos: Trois jeunes canis dans l’Anti Atlas
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Qu'est ce que l'Ecologie > Ecologie et Jbel Bani > Photos: Trois jeunes canis dans l’Anti Atlas

Photos: Trois jeunes canis dans l’Anti Atlas

Ali Irizi a encore frappé. Cette fois il s’agit de trois louveteaux quelque part dans l’anti Atlas. Cette fois encore la photo ne manque pas de susciter questions et émerveillement.
Au delà de la photo, les commentaires de naturalistes sur la photo sont assez édifiant. S’agit il de loups ou de chacals?  A la question quel est le nom scientifique de l’espèce sur la photo, plusieurs réponses différentes ont fusées : Canis lupus lupaster (loup africain) , Canis anthus (Chacal du Sénégal), canis aureus (chacal doré) voire Vulpes vulpes (renard roux)…

(Photos: Ali Irizi)

Quelques commentaires:
-« Nous voici avec 4 propositions ! Cette affaire n’est pas très claire, avouons-le ! » 
-« Ces dernières années, des chercheurs (au Maroc, mais aussi au Mali et au Sénégal), ont découvert que certains canidés que l’on prenait précédemment pour des chacals (canis aureus) étaient en fait des loups (canis lupus lupaster). La question de la cohabitation éventuelle des deux espèces au Maroc n’est pas tranchée »
-« Pour en avoir parler directement avec les chercheurs qui l’ont publié, l’ancien Chacal doré, observable relativement souvent, serait en fait le Canis Anthus. Mais la présence plus rare de Canis lupus lupaster est également suspectée.  Si je ne dis pas de bêtises ce dernier serait plus gros et plus sombre que C. Anthus. La taxonomie reste tjrs fluctuante mais pour Canis anthus, 2 équipes différentes sont arrivés en même temps à la même conclusion que ce « Dib » n’était ni un C. Aureus, ni un C lupus. Les espagnols, plus rapides l’ont publié mais l’autre équipe a réalisé un travail vraiment complet paraît-il sur les canidés Méditerranéens »
-« Voilà qui est plus clair ! Et aussi très complexe. Le recours aux analyses génétiques semble nécessaire pour trancher la question. En tout cas, la présence du « Loup » d’Europe ne semble pas encore prouvée au Maroc, ni actuellement, ni anciennement… »

Ce qui est certain dans cette discussion c’est que l’intérêt de pouvoir classer ces magnifique canidés, qui en 2016 continuent à donner du fils à retordre aux naturalistes et scientifiques, est plus que certain. Pour Ali Irizi la question mérite d’être étudiée et élucidée.
« Apparemment c’est un sujet qui mérite d’être mieux étudié. Ma première observation d’un « loup » je me suis posé la question : S’agit-il d’un loup ?? Pour moi et pour les gens que j’ai consultés c’était un loup, je ne suis pas un scientifique mais l’avoir vu de « près » avec son regard sa démarche, son gabarit, des détails comme sa bouche ouverte avec sa langue à l’extérieur. C’était l’image que j’avais du loup.
Le loup a longtemps été considéré comment inexistant dans le royaume (et jusqu’ à une date récente enseigné comme tel dans des écoles d’ingénieurs) les observations qui ont été rapportées parlaient du chacal.
Maintenant c’est le chacal qui n’existe plus au Maroc, je pense qu’il y a un grand vide au niveau de la prospection. Les locaux avec qui je discute lors de mes sorties m’affirment avoir vu des loups (plusieurs observations de loups m’ont été rapportées avec une parlant de plusieurs individus ! il ne faut pas tous croire mais il faut donner un crédit aux informateurs notamment les bergers), concernant le chacal je ne serais pas surpris d’apprendre sa découverte au Maroc!
La conclusion pour moi c’est que tant qu’il n’a y pas une VRAIE PROSPECTION sur le terrain ça reste des hypothèses. Il suffit de passer une semaine dans certaines zones pour avoir des surprises et c’est ça qui nous manque, personnellement j’aurais aimé faire ça mais j’ai un travail qui ne me laisser que des weekends et encore !.
Ce manque de prospection explique en partie la découverte d’espèce par des expéditions venues de l’étranger. Ces expéditions découvrent des « choses » car elles sont venues spécialement pour « LA PROSPECTION ».
Cette ignorance de notre patrimoine naturel va nous être fatal, car si cette photo de jeunes louveteaux est porteuse d’espoir, je peux aussi témoigner des atrocités qui sont commis envers ces créatures magnifiques, concernant les loups c’est surtout l’empoisonnement et le braconnage. Certains bergers nomades une fois installés utilisent systématiquement du poison pour éliminer tous prédateur aux alentours. Pas loin du terrier de ces louveteaux un cadavre d’un loup adulte et un jeune sont découvert morts empoisonnés (propos rapporté par un ami berger !)
C’est dans ce contexte qu’on a créer dernièrement une association (association des amis des rapaces), parmi ses activités c’est la prospection dans le cadre de randonnées , mais notre rêve c’est de participer à créer des espaces protégés dans l’Anti-Atlas où la nature retrouvera ses droits. »

Source : http://www.ecologie.ma/photos-trois-jeunes-canis-lanti-atlas/

Imprimer l'article

Les articles en relation

Sanglier

Sanglier Sanglier  (Linnaeus 1758) – Sus scrofa - Ordre : Artiodactyla - Famille : Suidae - Sous-famille : Suinae - Genre : Sus - Taille : longueur 0,90 à 1,80 m (hauteur au garrot 0,70 à 1,00)

Savoir plus...

Tata (Géoparc Jbel Bani)

Tata (Géoparc Jbel Bani) Envie de découvrir Tata ? Il y a mille et une façons de le vivre. Tata ou bien la ville rose est une oasis verdoyante au Grand Sud Maroc dans la région Souss-Massa, et l'une de

Savoir plus...

La région de Guelmim Oued Noun (Géoparc Jbel Bani)

La région de Guelmim Oued Noun (Géoparc Jbel Bani) De part sa position géographique située au nord du Sahara et au piémont de l’Anti-Atlas, et sa proximité de l’Algérie et

Savoir plus...

Aidez la Nasa à nommer cet étonnant astéroïde

Aidez la Nasa à nommer cet étonnant astéroïde Aux confins du Système solaire, à plus de 6,5 milliards de kilomètres de la Terre, l'énigmatique 2014 MU69 attend son surnom. La

Savoir plus...

ESCAPADE DE TROIS JOURS À SIDI IFNI (Géoparc Jbel Bani)

ESCAPADE DE TROIS JOURS À SIDI IFNI (Géoparc Jbel Bani) AVEC SIMONE BENHASSI, CONSULTANTE L’arrivée de la belle saison invite à l’escapade vers les grands espaces de notre arrière-pay

Savoir plus...

NOTE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES RÉGION DE GUELMIM OUED-NOUN POUR LE PORTAIL DU CENTRE DE COMPÉTENCE CHANGEMENT CLIMATIQUE DU MAROC (4C) (Géoparc Jbel Bani)

NOTE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES RÉGION DE GUELMIM OUED-NOUN POUR LE PORTAIL DU CENTRE DE COMPÉTENCE CHANGEMENT CLIMATIQUE DU MAROC (4C) (Géoparc Jbel Bani) CARACTÉRISATION DE LA RÉGION La r&

Savoir plus...

Géotourisme : Un tourisme de niche très peu développé

Géotourisme : Un tourisme de niche très peu développé * Le Maroc bénéficie de sites géologiques très variés mais peu visités par les touristes à cause de l

Savoir plus...

Des piliers de greniers préhistoriques au Maroc: Témoins d'une ingéniosité ancestrale

Des piliers de greniers préhistoriques au Maroc: Témoins d'une ingéniosité ancestrale Le Maroc, doté d'une riche histoire et d'un patrimoine fascinant, recèle des vestiges d'u

Savoir plus...

Photos: Trois jeunes canis dans lAnti Atlas

Photos: Trois jeunes canis dans l’Anti Atlas Ali Irizi a encore frappé. Cette fois il s’agit de trois louveteaux quelque part dans l’anti Atlas. Cette fois encore la photo ne manque pas de susciter questions et &

Savoir plus...

Faune et flore du Maroc (Géoparc Jbel Bani)

Faune et flore du Maroc (Géoparc Jbel Bani) Faune La variété considérable des écosystèmes et la position du pays sur la route des oiseaux migrateurs impliquent une répartition assez

Savoir plus...

Dakhla: Menace sur le concombre de mer

La biodiversité de notre pays est mise à mal pour plusieurs  raisons. Ce qui est encore plus inquiétant c’est l’apparition de nouvelles causes et conditions qui accentuent cette spirale infernale de

Savoir plus...

#MAROC_Le_PARC_NATUREL_SOUSS_MASSA

#MAROC_Le_PARC_NATUREL_SOUSS_MASSA S’étendant sur plus de 33800 hectares au sud d’Agadir, le site du Parc National de Souss Massa (PNSM) représente un patrimoine national qui témoigne de la richesse d

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions