La station spatiale chinoise se dévoile grandeur nature
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Espace > Vulgarisation à L’espace > La station spatiale chinoise se dévoile grandeur nature

GJB

La station spatiale chinoise se dévoile grandeur nature

La Chine, qui prévoit de débuter la construction de sa station spatiale au début de la décennie 2020, en a présenté sa maquette à l'échelle 1. Cette station succédera à l'ISS qui devrait être abandonnée à l'horizon 2024 et permettra à la Chine de conforter sa place de troisième puissance spatiale mondiale.

La Chine a dévoilé une maquette à l'échelle 1 de sa future station spatiale qu'elle prévoit d'assembler en orbite à l'horizon 2022. Cet évènement a eu lieu au salon aéronautique de Zhuhai qui a lieu tous les deux ans en alternance avec celui de Pékin.

Baptisée Palais céleste, cette station suscite un très grand intérêt auprès de la communauté spatiale internationale, notamment parce qu'aux alentours de 2024, la Station spatiale internationale (ISS) sera abandonnée. Et puisque ce complexe orbital, en service depuis 1998, ne sera pas remplacé, la station spatiale chinoise sera la seule infrastructure spatiale habitée en orbite autour de la Terre. Prévue pour fonctionner pendant au moins une dizaine d'années, elle sera utilisée de la même manière que l'ISS. C'est-à-dire pour la recherche, les activités de démonstration et pour servir de tremplin aux étapes futures de l’exploration.

salonzhuhai

Maquette d’une partie de la station spatiale chinoise. D’une masse de 60 tonnes, elle sera plus petite que l’ISS et ses 400 tonnes !© AFP

Par ailleurs, la Chine a invité les instituts de recherche, les universités et les entreprises, publiques et privées, des pays membres de l'ONU à l'utiliser à des fins scientifiques. Une décision qui vise à légitimer l'influence internationale de la Chine. Dans un contexte de confrontation spatiale avec les États-Unis et de compétition économique, ce n'est évidemment pas dénué d'arrière-pensées.

Il faut aussi savoir qu'en raison d'une part toujours plus grande du secteur privé dans l'utilisation de l'espace, le marché spatial se diversifie. Les besoins en recherche et expérience en apesanteur vont exploser ces prochaines années. La Chine fait le pari que sa station pourra répondre à ce besoin très spécifique. Elle fait donc le pari qu'en offrant, à bon compte, un accès et une utilisation de l'espace à des pays en accélération de développement, voire émergents, elle se constituera une clientèle qui pourra recourir à ses services et à son industrie spatiale pour la réalisation de leurs programmes spatiaux.

Depuis cette invitation annoncée en mai avec le Bureau des affaires spatiales de l'ONU, selon des médias chinois, la Chine a reçu une quarantaine de propositions d'utilisation de sa station émanant de 27 pays.

Source web par: futura sciences

Imprimer l'article

Les articles en relation

2017, année la plus chaude jamais enregistrée hors El Niño

2017, année la plus chaude jamais enregistrée hors El Niño Depuis les premiers relevés de température à la fin du XIXe siècle, 2017 s'annonce comme l'année la plus chaud

Savoir plus...

Vallée de Tamanart 60 sites d’art rupestre parsèment la zone

Dans le cadre de ses activités, l’Association marocaine d’art rupestre (AMAR) créée en 1999 a organisé du 1 au 4 mai une excursion scientifique à la vallée de Tamanart. Le choix du lieu

Savoir plus...

Le travail du cuir : À l'origine du

Le travail du cuir : À l'origine du "maroquin"... Le cuir marocain est réputé depuis des siècles à travers le monde. C'est d'ailleurs au XIVe siècle que l'on commen

Savoir plus...

Les trois dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées sur Terre

Les trois dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées sur Terre Les trois dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur la Terre, a averti jeu

Savoir plus...

Voyager 2 serait proche de la frontière avec l'espace interstellaire

Voyager 2 serait proche de la frontière avec l'espace interstellaire Partie de la Terre, il y a déjà 41 ans, la sonde Voyager 2 pourrait bientôt entrer dans l'espace interstellaire. Il y a six ans,

Savoir plus...

Les plantes à fleurs sont apparues 50 millions d’années plus tôt qu’on le pensait

Les plantes à fleurs sont apparues 50 millions d’années plus tôt qu’on le pensait La découverte de nombreux fossiles d'une nouvelle espèce de plante à fleurs remet en question

Savoir plus...

Minéraux

Minéraux Un DVD sur les minéraux, les cristalliers et les sites minéralogiques d'Oisans (Isère). Un minéral, de l'axinite des Alpes. A Bourg d'Oisans, les histoires de cristalliers

Savoir plus...

Le Flamant Rose

Le désert marocain attire tous les printemps des groupes de flamands roses venus passer quelques mois dans Nord du continent africain dans des endroits hospitaliers comme le joli lac Dayet Srij à proximité de Merzou

Savoir plus...

ISS : le Soyouz a bien été victime d’un acte de sabotage

ISS : le Soyouz a bien été victime d’un acte de sabotage   Le trou dans la carlingue du véhicule Soyouz, actuellement amarré à la Station spatiale internationale, a bien ét&eacu

Savoir plus...

Des dinosaures à Figuig

Des dinosaures à Figuig C’est inédit. Une équipe du laboratoire des «gîtes minéraux, hydrogéologie et environnement», de l’Université Mohammed Ier, a réce

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions