Géotourisme : Un tourisme de niche très peu développé
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Géoparc et Tourisme > Géoparc du Jbel Bani et niche touristique du Géo Tourisme > Géotourisme : Un tourisme de niche très peu développé

GJB

Géotourisme : Un tourisme de niche très peu développé

* Le Maroc bénéficie de sites géologiques très variés mais peu visités par les touristes à cause de la difficulté d’accès et par manque de promotion de ce produit.

* Le développement de ce créneau permettra de créer des emplois et de promouvoir certaines régions désenclavées.

Le Géotourisme est un tourisme de niche très peu connu et développé au Maroc. Pourtant, il est présent depuis plusieurs années dans d’autres pays. Il existe des circuits spécialisés dans ce créneau avec des sites reconnus mondialement. Au Canada on ne recense pas moins de 40.000 sites fortement visités par les touristes. Le Maroc a des sites très riches et variés et bien répartis sur le territoire national, mais les plus connus se trouvent dans la région de Ouarzazate et de Rabat Salé Zemmour Zaer.

«Le Maroc est une destination touristique déjà célèbre. La composante géologique s’intègre d’une manière harmonieuse dans les paysages naturels et historiques de ses montagnes, du Rif à l’Anti-Atlas», a expliqué Kamal Tajeddine, professeur de géologie à la l’université Cadi Ayyad de Marrakech. Il a toutefois regretté que «l’important patrimoine géologique et environnemental marocain, soit actuellement mal connu et sous-évalué. Il est donc nécessaire de stimuler l’intérêt et d’attirer l’attention des décideurs, du public et des touristes, par des instruments adéquats, pour la découverte et la connaissance de ce patrimoine, dans le but d’enrichir d’avantage l’attrait touristique de notre pays».

Dans la convention sur la protection culturelle et naturelle mondiale adoptée par l’UNESCO (Paris, 1972), les formations, les sites ou les zones géologiques strictement délimités, caractérisés par leur rareté ou par leur valeur scientifique et esthétique, sont considérés comme patrimoine naturel. Cette convention reconnaît que la dégradation, ou la disparition d’un bien du patrimoine culturel et naturel, constitue un appauvrissement néfaste au patrimoine de tous les peuples du monde. Elle prévoit, en outre, l’inscription sur une «Liste du patrimoine mondial», de tous les biens qui ont une valeur universelle exceptionnelle sur le plan historique, artistique ou scientifique et qui matérialisent une partie importante de l’identité de l’humanité, à faire connaître à toute la population mondiale.

Les sites géologiques renferment des témoignages de phénomènes et de processus géologiques d’une valeur exceptionnelle, tant esthétique que scientifique, lesquels méritent d’être inventoriés, connus, valorisés et protégés. C’est du tourisme naturel et culturel par excellence.

Le grand Canyon aux Etats-Unis attire des millions de touristes par an. Un produit parfaitement naturel et très impressionnant pour les visiteurs.

«Au Maroc, les terrains géologiques en général, ceux du Paléozoïque en particulier, sont riches en sites et en curiosités géologiques (panoramas de paysages divers, fossiles extrêmement abondants, variés et bien conservés, volcanisme et espèces minérales diverses, stratotype international, affleurements d’évènements géologiques pédagogiques, etc…). En «ex situ», ces terrains du Paléozoïque ont «fourni» d’innombrables collections, de productions cartographiques, des produits de galeries marchandes, des géo-matériaux, etc… », a affirmé Abdelfattah Tahiri, chercheur à l’Institut scientifique de Rabat.

Ce tourisme de niche ne figure dans aucun programme de développement au département de tutelle. Les sites géologiques sont difficilement accessibles par manque d’infrastructures routières et hôtelières. Ces produits peuvent constituer un salut pour les régions désenclavées et pauvres en créant de l’emploi et des opportunités de développement.

Publie Le 19/06/2008

Source web par: Maghress

Imprimer l'article

Les articles en relation

Le Fennec

Souvent appelé « renard des sables » en raison d’une fourrure de couleur claire qui offre un bon camouflage avec la couleur du sable , le Fennec est un mammifère endémique du désert marocain

Savoir plus...

Photos: Trois jeunes canis dans l’Anti Atlas

Photos: Trois jeunes canis dans l’Anti Atlas Ali Irizi a encore frappé. Cette fois il s’agit de trois louveteaux quelque part dans l’anti Atlas. Cette fois encore la photo ne manque pas de susciter questions et &

Savoir plus...

COP 23 : où en est l'accord de Paris ?

COP 23 : où en est l'accord de Paris ? À Bonn, en Allemagne, vient de s'ouvrir la « Conférence des parties » numéro 23, avec les États-Unis en vedette surréaliste, pr&eacu

Savoir plus...

Moussem de Tan-Tan : Focus sur la promotion de l’investissement (Géoparc Jbel Bani)

Moussem de Tan-Tan : Focus sur la promotion de l’investissement (Géoparc Jbel Bani) Des investisseurs et experts nationaux et internationaux issus du monde des affaires ont examiné, lors de la « Green Invest

Savoir plus...

Du Dadès à la Vallée du Todra

Du Dadès à la Vallée du Todra La route nationale parcourt entre Boumalne Dadès et Tinghir un paysage absolument désertique qui change seulement en deux points : Imider et Timadrouine. À I

Savoir plus...

Paléontologie : De nouvelles trouvailles à Fezouata

Paléontologie : De nouvelles trouvailles à Fezouata Les formations géologiques de Fezouata, situées au nord de Zagora, ont révélé de nouveaux trésors archéologiques. Le 1

Savoir plus...

Disparition des dinosaures : l'astéroïde aurait amplifié le volcanisme global

Disparition des dinosaures : l'astéroïde aurait amplifié le volcanisme global La chute d'un corps céleste il y a 66 millions d'années n'aurait pas seulement amplifié le volcanis

Savoir plus...

#EUROPE_Festival_international_du_folklore_traditionnel_d_Agadir : Une édition digitale du 10 au 12 décembre

#EUROPE_Festival_international_du_folklore_traditionnel_d_Agadir Une édition digitale du 10 au 12 décembre Agadir-La troisième édition du festival international du folklore traditionnel d’Agadir (FI

Savoir plus...

Berbère Culture et Histoire

Berbère Culture et Histoire Les Berbères sont le peuple autochtone d’Afrique du Nord qui ont habité la côte de la terre de l’Egypte au Maroc, au moins 5.000 ans. Depuis l’invasion arabe

Savoir plus...

Découverte au Maroc: le crâne du plus vieux mammifère africain connu

Découverte au Maroc: le crâne du plus vieux mammifère africain connu Un crâne d’Ocepeia a été trouvé dans les gisements de phosphates du Maroc. Jusqu’ici, seules quelques den

Savoir plus...

L'artisanat marocain : Un gisement économique en crise...

L'artisanat marocain : Un gisement économique en crise... Aujourd'hui, force est de constater que le secteur de l'artisanat au Maroc est en pleine crise. Il souffre en effet de son manque d'organisation et d

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions