Assa-Zag: Le village écologique Labouirat labellisé COP22
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Qu'est ce que l'Ecologie > Ecologie et Jbel Bani > Assa-Zag: Le village écologique Labouirat labellisé COP22

Assa-Zag: Le village écologique Labouirat labellisé COP22

Le projet du village écologique Labouirate qui sera construit dans la province d’Assa-Zag (région Guelmim-Oued Noun) vient d’être labellisé COP22 par une lettre adressée par le Comité de pilotage de cet évènement, et devient ainsi un modèle de développement intégré au Maroc et en Afrique.

Le label représente le soutien institutionnel de la COP22 à l’initiative, et donne accès à un visuel qui peut être apposé sur les supports de communication du village. Il assure également à cette initiative une visibilité sur le calendrier officiel de labellisation.

Chapeauté par l’Association Akhzan pour le développement et la coopération, ce projet s’articule sur la création de réserves naturelles visant à protéger la biodiversité de la région, notamment l’acacia gommier, une véritable richesse écologique d’une grande importance socioéconomique qui, savamment optimisé, peut servir de prolongement pour nombre de réserves naturelles. Ce projet prévoit aussi la mise en valeur des atouts historiques de la région, notamment les gravures rupestres, tumulus et les pétroglyphes qu’elle renferme.

Ce dernier devra assurer une exploitation optimale des ressources disponibles (infrastructures, équipements de base, énergies renouvelables) et l’implication de la population locale et son accompagnement dans le lancement d’initiatives génératrices de revenus, portant sur l’agriculture, l’élevage, l’éco-tourisme et les produits du terroir.

Le projet, qui ambitionne de servir de modèle pour la mise en valeur des atouts dont dispose la région, contribuera à désenclaver la région, à améliorer les conditions de vie de la population, notamment en termes d’indicateurs d’enseignement et de santé, et à faire valoir l’attractivité de la région. Il est également en mesure de mettre à profit les ressources locales de la région et ses potentialités multiples, comme le soleil, les ressources en eau, les plaines, les oasis, les curiosités culturelles, et l’histoire.

Dans sa première phase le village sera construit sur une superficie totale de 5 ha sur laquelle seront construites 100 unités (maison de compagne de 113 m2) et plusieurs équipements dont une mosquée, un centre de santé et module d’accouchement, un groupe scolaire (primaire, collège), un musée, une maison de jeunes, ainsi qu’un terrain. A cela s’ajoutent une ceinture verte de 10 ha et un jardin exotique de 5 ha. Le coût total de ce chantier est de 53 millions de DH.

Le 02 Octobre 2016           

SOURCE WEB Par portailsudmaroc

Imprimer l'article

Les articles en relation

Les Eco systèmes des zones arides et semi arides

Les bioclimats du Maroc De par sa situation et composition géographiques, le Maroc présente des bioclimats ou zones climatiques très différentes. Tout d’abord, il est limité par une côte

Savoir plus...

L’ami marocain

L’ami marocain SUR LA PISTE DES BIJOUX DU MAROC DANIEL FAUCHON IBIS PRESS     Il est multiple et un à la fois, Il est juif, berbère et arabe. Il est du bled, de la ville, de la montagne

Savoir plus...

Le rôle de l'artisanat marocain dans la promotion du tourisme

Le rôle de l'artisanat marocain dans la promotion du tourisme Qui sommes nous? A quoi s'intéresse -t- on ? L'artisanat marocain présente  une force d'admiration qui  fascine aussi bien

Savoir plus...

Les mystères du Sahara

Les mystères du Sahara La culture hassanie du Maroc s’étend de la basse vallée du Drâa jusqu’aux frontières Mauritaniennes. La culture hassanie du Maroc s’étend de

Savoir plus...

Le Pommier de Sodome

Le Pommier de Sodome Très fréquent au Maroc dans les régions arides, le Pommier de Sodome (Calotropis procera) est très utilisé dans la pharmacopée traditionnelle malgré sa toxicit&eac

Savoir plus...

Maroc : Appel pour la préservation des sites rupestres dans la région de Tata

Maroc : Appel pour la préservation des sites rupestres dans la région de Tata Les travaux d’une rencontre tenue, récemment à Tata, sur la préservation des sites rupestres de la province ont &e

Savoir plus...

Réduction de la facture énergétique : La SIE accompagne la Fondation de la Mosquée Hassan II (maroc-géoparc jbel bani)

Réduction de la facture énergétique : La SIE accompagne la Fondation de la Mosquée Hassan II (maroc-géoparc jbel bani) OPTIMISATION  – La Société d’investissements &ea

Savoir plus...

Les plantes à fleurs sont apparues 50 millions d’années plus tôt qu’on le pensait

Les plantes à fleurs sont apparues 50 millions d’années plus tôt qu’on le pensait La découverte de nombreux fossiles d'une nouvelle espèce de plante à fleurs remet en question

Savoir plus...

Un exemple d’analyse-étude, de requalification et sauvegarde du patrimoine culturel et architectural de l’oasis de Figuig

Un exemple d’analyse-étude, de requalification et sauvegarde du patrimoine culturel et architectural de l’oasis de Figuig Monsieur Maurizio CAFAREllI, Directeur du programme Restauration du patrimoine de l’Or

Savoir plus...

La météorite de Tata parle enfin

La météorite de Tata parle enfin La météorite martienne découverte il y a moins d’un an dans le sol de la région saharienne de Tata avance prodigieusement les connaissances sur l’

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions