Igiliz, la perle archéologique de Taroudant (Géoparc Jbel bani)
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Vulgarisation à l'archéologie > Archéologie et Jbel Bani ! > Igiliz, la perle archéologique de Taroudant (Géoparc Jbel bani)

GJB

Igiliz, la perle archéologique de Taroudant (Géoparc Jbel bani)

Le prix d’archéologie de la fondation Simone et Cino Del Duca a été décerné en 2015, à une mission archéologique franco-marocaine. Cette dernière a mis en lumière un site archéologique important de l’histoire marocaine situé dans la montagne d’Igiliz.

site-archéologique-Igîlîz

La montagne d’Igîlîz recèle un pan de l’histoire Almohade méconnu. A son sommet se dresse une forteresse érigée contre les assaillants et qui fut longtemps oubliée. Beaucoup d’historiens cherchaient l’endroit, mais n’arrivaient pas à le trouver jusqu’au moment où la mission franco-marocaine d’archéologie a mis la main dessus. Dirigée par le professeur Abdallah Fili de l’Université d’El Jadida et Jean-Pierre Van Staëvel de l’Université Paris-Sorbonne ainsi qu’Ahmed Ettahiri de l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (INSAP). Allons à la découverte du site à l’origine de la rébellion qui a mené les Almoravides à leur perte.

La montagne d’Igîlîz se trouve à une soixantaine de kilomètres de Taroudant (région Souss-Massa), dans l’Anti-Atlas, dans la commune de Toughmart, fief de la tribu des Arghen. Les ruines archéologiques de la forteresse médiévale se trouvent dans une région enclavée avec une vue à couper le souffle sur les vallées et les montagnes. «C’est la raison pour laquelle le site résistait aux assaillants», explique Abdellah Fili, professeur en archéologie en charge des fouilles sur Igîlîz. «On ne s’attendait pas à découvrir le site du premier coup. En 2004, nous nous sommes basés sur les sources arabes écrites médiévales et sur les travaux de nos prédécesseurs pour localiser l’endroit», informe l’archéologue spécialisé dans la période islamique. Selon lui, des archéologues se sont intéressés au site dès les années 20, mais n’arrivaient pas à le trouver.

Igîlîz

Igîlîz est un site majeur de l’histoire marocaine. Il est relié à un événement clé : celui de la genèse du mouvement almohade. Ce dernier a été à l’origine du plus grand «empire de l’occident musulman».

A l’origine de l’avènement des Almohades

«Beaucoup d’historiens pensent que l’origine des Almohades se trouve à Tinmel. Ils se trompent puisque Ibn Tumert, le fondateur de cette dynastie est né à Igîlîz et s’y est réfugié quand les Almoravides l’ont chassé lors de sa révolte», confie le professeur. De 1120 à 1124 à peu près, Ibn Tumert rassemble autour de lui les tribus environnantes lors de ses premiers prêches. Pendant cette période, le révolutionnaire gagne ses premières confrontations contre les Almoravides. Peu de temps après, il décide d’installer son quartier général à Tinmel, à une centaine de kilomètres de Marrakech pour continuer sa bataille.

structures-archéologiques

De 2009 jusqu’à présent, les fouilles archéologiques ont permis de faire la découverte des structures archéologiques du site, avec le matériel de l’époque «dans une région complètement isolée comme la région de Souss». Le travail a mis en lumière une meilleure compréhension des stratégies défensives du site «notamment les fortifications et les alentours», précise Abdallah Fili. Igîlîz se constitue de beaucoup d’habitats, d’une grande mosquée et deux autres plus petites. «Des structures d’habitats collectifs se démarquent, elles étaient destinées à l’enseignement religieux et également de lieux de repas collectifs», ajoute le scientifique. A présent, c’est «une référence à l’échelle internationale».

Pour visiter, il faut avoir une voiture «solide» pour y accéder. Un programme de mise en valeur du site est en cours. «Nous avons entamé les discussions avec les différents acteurs du ministère de la Culture, de la commune de Toughmart et de la province de Taroudant pour pouvoir valoriser le site. La direction du patrimoine culturel a construit depuis l’année dernière une maison de l’archéologie sur place. Cela permet de pérenniser les recherches archéologiques et surtout de valoriser au niveau local le travail déjà réalisé», conclut Abdellah Fili.

Localisation :

GPS : 30°23’58,3″ N ;  8°21’57,58 W

(cliquez sur la carte) :

carte-igiliz1

Vidéo :

Le 28 mai 2017

Source web Par agadir michelterrier wordpress

Imprimer l'article

Les articles en relation

Patrimoine culturel

Patrimoine culturel Présentation Le Maroc dispose d’un patrimoine culturel aussi riche que varié. Le volet tangible de ce patrimoine englobe une diversité de thèmes et de formes reflétant u

Savoir plus...

Patrimoine archéologique du bassin du Oued Noun (Géoparc Jbel Bani)

Patrimoine archéologique du bassin du Oued Noun (Géoparc Jbel Bani) Igpcm:4CD9D Prospection archéologique conduite par l'INSAP dans la région de Guelmim Le patrimoine archéologique est rel

Savoir plus...

Prix Clio 2020 à la mission Îgîlîz

Prix Clio 2020 à la mission Îgîlîz Fondé en 1997 pour encourager la recherche archéologique française à l’étranger, le Prix Clio de l’Archéologie est d&ea

Savoir plus...

L'erbium, de symbole Er, utilisé dans les lasers (Géoparc Jbel Bani)

L'erbium, de symbole Er, utilisé dans les lasers (Géoparc Jbel Bani) L'erbium (Er) est un lanthanide. À l'état naturel, il est formé de six isotopes stables. C'est l'une des terr

Savoir plus...

Le praséodyme, utilisé en conjonction avec le néodyme (Géoparc Jbel Bani)

Le praséodyme, utilisé en conjonction avec le néodyme (Géoparc Jbel Bani) Le praséodyme (Pr) est un métal gris argent qui fait partie de la famille des lanthanides. Ductile et malléabl

Savoir plus...

Guelmim et sa plage blanche (Géoparc Jbel Bani)

Guelmim et sa plage blanche (Géoparc Jbel Bani) Située à 200 km au sud d’Agadir et à quasiment mi-chemin entre Tiznit et Tan-Tan, Guelmim est le chef-lieu et la capitale de la région Guelmim-O

Savoir plus...

Le secteur de l’artisanat emploie près de 10.000 personnes dans la région de Guelmim-Oued Noun (Géoparc Jbel Bani)

Le secteur de l’artisanat emploie près de 10.000 personnes dans la région de Guelmim-Oued Noun (Géoparc Jbel Bani) Le directeur régional de l’artisanat à Guelmim, Saleh Abrihima, a indiq

Savoir plus...

L’huile d’argan, une richesse naturelle unique au monde (Géoparc Jbel Bani)

L’huile d’argan, une richesse naturelle unique au monde (Géoparc Jbel Bani) Parmi les ressources naturelles que recèle le terroir de la région Souss Massa, l’arganier est unique au monde. Aujour

Savoir plus...

Ait Atta

Ait Atta SUR LA PISTE DES BIJOUX DU MAROC DANIEL FAUCHON IBIS PRESS          Il est évident que j’aurais aimé me trouver aux cotés de Jean Besancenot i

Savoir plus...

L’yttrium, une terre rare qui entre dans la fabrication des Led (Géoparc Jbel Bani)

L’yttrium, une terre rare qui entre dans la fabrication des Led (Géoparc Jbel Bani) L'yttrium (Y) est une terre rare découverte en 1789, sous forme d'oxyde, par Johan Gadolin. Il s'agit d'un m&eacu

Savoir plus...

Le Moussem de Tantan célèbre la culture nomade (Géoparc Jbel Bani)

Le Moussem de Tantan célèbre la culture nomade (Géoparc Jbel Bani) La Mauritanie invitée d’honneur de la 15ème édition Le coup d’envoi de la 15ème édition du Mous

Savoir plus...

BIOCLIMATS et MILIEU PHYSIQUE (jbel Lkest )

BIOCLIMATS et MILIEU PHYSIQUE (jbel Lkest ) Caractéristique bioclimatique : - Inframéditeraranéen aride semi-aride tempéré au piémont - Thermoméditeranéen semi-aride. -

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions