Les 8 serpents marocains potentiellement dangereux (sur 25 espèces)
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Qu'est ce que l'Ecologie > Qu'est ce que l'Ecologie > Les 8 serpents marocains potentiellement dangereux (sur 25 espèces)

De nos jours, les gens peuvent se promener un peu partout dans la nature sauvage marocaine sans vraiment avoir à craindre d’être attaqués par des animaux. Il est malheureusement fini le temps où des régions entières étaient sous la domination de prédateurs susceptibles d’inquiéter les hommes dans leurs déplacements. Si les grand prédateurs ont quasiment tous disparu, il y a encore quelques êtres qui continuent à titiller sérieusement cette frayeur primaire humaine qu’est « la peur de la bête ». Il s’agit bien sûr d’espèces que la nature à parfois doté d’armes pour chasser et pour se défendre : les espèces venimeuses. Loin des crocs et de la force brute d’un grand mammifère prédateur, les espèces venimeuses et potentiellement dangereuses ont la mauvaise réputation d’être discrètes et sont prétendues « sournoises ». C’est ainsi qu’on constate partout chez les habitants des contrées marocaines, une peur et une crainte de tout ce qui peut être porteur de poison (sauf les abeilles?).

Ainsi, tous les serpents, que ce soient les couleuvres, les vipères, les cobras, ainsi que les scorpions et araignées, sont considérés comme des êtres maléfiques et nuisibles qu’il faut exterminer à la première occasion. Il va sans dire que cette peur exagérée existe à cause de centaines d’incidents qui ont survenus et qui ont malheureusement fait des victimes. Mais est ce que cette peur et ces accidents justifient le fait d’exterminer systématiquement ces espèces ? Est-ce que ces êtres sont tous dangereux ? Et pour ceux d’entre eux qui le sont, ont-ils vraiment tendance à « vouloir » attaquer l’homme délibérément ? Les croyances populaires répondent par oui à ces questions. Seulement, la science et les naturalistes ont quant à eux un tout autre point de vue.

Dans cet article nous nous focaliserons sur les serpents venimeux potentiellement dangereux pour l’homme.

Toutefois, précisons d’ors et déjà que toutes les espèces venimeuses ne sont pas mortelles. Ainsi en est-il des scorpions et araignées du Maroc, dont très peu d’espèces sont dangereuses. Et nous ajouterons avant d’aborder les serpents que les abeilles sont également venimeuses, mais sans elles et d’autres hyménoptères  (Abeilles, Guêpes, Bourdons, Frelons, Fourmis…), nous ne pourrions pas exister. Leur  rôle pollinisateur ou d’auxiliaire de cultures est généralement très bénéfique à l’Homme et aux autres espèces qui ensemble constituent la Nature, laquelle forme un tout aux parties et éléments indissociables…

Le Maroc est largement un pays aride et semi aride, il héberge dans ses différents écosystèmes un nombre relativement important d’espèces différentes de serpents (par serpents nous entendons aussi bien les couleuvres, que les boas, dont une petite espèce est présente, que les vipères, le cobra et un représentant de la famille des Leptotyphlopidae…).

Les serpents qui sont les plus craints, et cela pour diverses raisons, et pas les meilleures, sont les serpents venimeux. Voici les noms, accompagnés de photos (crédit Michel Aymerich et Philippe Geniez) des serpents venimeux qui peuvent représenter un danger pour les hommes en cas de morsure :

Vipère

Vipère de l’Atlas (Vipera Monticola) PH: GENIEZ

Cerastes vipera

Vipère de l’Erg (Cerastes vipera)

Vipère heurtante

Vipère heurtante (Bitis arietans)

Vipère de Mauritanie

Vipère de Mauritanie (Macrovipera mauritanica)

Cobra d’Afrique du Nord

Cobra d’Afrique du Nord (Naja haje legionis)

Vipère des pyramides

Vipère des pyramides ou Echide à ventre blanc (Echis leucogaster)

Vipère à cornes

Vipère à cornes (Cerastes Cerastes)

Vipère de Lataste

Vipère de Lataste (Vipera latasti gaditana)

Parmi les naturalistes qui ont fait beaucoup de terrain et de recherches dans ce domaine, se distingue Michel Aymerich. Selon lui « 17 espèces sont complètement ou relativement inoffensives. Les 8 espèces restantes sont souvent moins répandues et n’attaquent jamais. »

Il est intéressant de noter que parmi les 17 espèces inoffensives, 5 possèdent un appareil venimeux. Mais leurs crochets sont situés à l’arrière de la mâchoire et ne peuvent être utilisés contre l’homme. Sauf cas très exceptionnel chez deux espèces : la couleuvre de Montpellier (Malpolon monspessulanus) qui est ce serpent très fréquemment mis autour du cou des touristes à Marrakech et la Couleuvre de Moïla (Malpolon moilensis) connue pour imiter la posture défensive du cobra…

Couleuvre de Moïla

Couleuvre de Moïla (Scutophis (=Malpolon) moilensis)

Couleuvre de Montpellier

Couleuvre de Montpellier (Malpolon monspessulanus)

Ces serpents sont qualifiés d’opisthoglyphes: pour qu’il y ait une envenimation, la couleuvre doit maintenir longuement sa proie et mâchonner…

Michel Aymerich témoigne à propos de la Couleuvre de Montpellier que « ce serpent est inoffensif pour l’homme comme en témoignent les innombrables morsures qui auraient pu être évitées et que je comptabilise à l’occasion de nombreuses manipulations. » (article complet ici: http://www.geos-nature.org/couleuvre_de_montpellier_fiche.html )

Le serpent des sables (Psammophis schokari) quant à lui ne cherche même pas à mordre. Les deux autres espèces (Telescopus tripolitanus, Macroprotodon mauritanicus) ont une bouche et des crochets trop petits pour parvenir ne serai-ce qu’à mâchonner un doigt. Dans tous les cas, il semblerait que les couleuvres opisthoglyphes présentes au Maroc ne disposent pas d’un venin puissant. Aucune n’a occasionné un accident, autre qu’imaginaire.

Les 12 espèces restantes n’ont pas le moindre venin:

F. Leptotyphlopidae

 

    Leptotyphlops algeriensis

    Leptotyphlops d’Algérie.

    F. Boidae

Eryx jaculus jaculus

Boa-javelot.

    F. Colubridae

Coluber hippocrepis

Couleuvre fer-à-cheval.

Hemorrhois [=Coluber] algirus   intermedius

Couleuvre algire.

Spalerosophis diadema cliffordi

Couleuvre à diadème de Clifford.

Spalerosophis dolichospilus

Couleuvre à diadème du Maghreb.

Coronella girondica

Couleuvre coronelle girondine.

Macroprotodon cucullatus cucullatus

Couleuvre à capuchon.

Macroprotodon cucullatus mauritanicus

Couleuvre à capuchon.

Macroprotodon cucullatus brevis

Couleuvre à capuchon.

Telescopus tripolitanus

Couleuvre-chat d’Afrique du Nord.

Lytorhynchus diadema diadema

Couleuvre fouisseuse à diadème.

Lamprophis fuliginosus fuliginosus

Couleuvre commune d’Afrique.

Dasypeltis sahelensis

Couleuvre mangeuse d’oeufs.

Natrix maura

Couleuvre vipérine.

Natrix natrix astreptophora

Couleuvre à collier.

 Source web par ecologie 
Imprimer l'article

Les articles en relation

Découverte. Sur les traces des dinosaures d’Anza Beach, près d'Agadir

Des empreintes de dinosaures carnivores et de reptiles volants, vieux de 85 millions d'années, ont été retrouvés sur la plage d'Anza près d'Agadir. Les détails. C’est offici

Savoir plus...

Monument : L’arche de Legzira n’est plus

Monument : L’arche de Legzira n’est plus Alors qu’elle figurait sur toutes les brochures touristiques, l’une des principales arches rocheuses de la plage de Legzira, près de Sidi Ifni, s’est r&eac

Savoir plus...

Une forêt vieille de 280 millions d'années découverte... en Antarctique

Une forêt vieille de 280 millions d'années découverte... en Antarctique L’Antarctique n’a pas toujours été cette étendue blanche et glacée qui la caractérise auj

Savoir plus...

Disparition des dinosaures : l'astéroïde aurait plongé la Terre dans la nuit durant 2 ans

Disparition des dinosaures : l'astéroïde aurait plongé la Terre dans la nuit durant 2 ans Une nouvelle simulation de l'impact des incendies producteurs de suies causés par l'impact d'un ast&e

Savoir plus...

Quels sont les animaux les plus dangereux pour l'Homme ?

Quels sont les animaux les plus dangereux pour l'Homme ? Les requins et les araignées en terrorisent plus d'un ; ils sont pourtant loin d'être les animaux les plus dangereux pour l'Homme. Certains insecte

Savoir plus...

Les premiers animaux étaient peut-être des éponges

Les premiers animaux étaient peut-être des éponges Reconstituer l'origine des animaux, et en particulier sous formes multicellulaires, est l'une des clés permettant de déterminer notre origin

Savoir plus...

LE CUMIN MAROCAIN

LE CUMIN  MAROCAIN Originaire de l’Asie, le cumin (Cuminum cyminum) est une plante herbacée  de la famille des Apiacées (Ombellifères).  Les synonymes de cette épice sont nombreux et i

Savoir plus...

Les robots humanoïdes à notre service

Les robots humanoïdes à notre service Les recherches en intelligence artificielle ont conduit à une nouvelle génération de robots, que l'on peut qualifier d'humanoïdes. Ils ressemblent au

Savoir plus...

Sablo-thérapie :Zagora - l'été des bains de sable au Sud marocain

Sablo-thérapie :Zagora - l'été des bains de sable au Sud marocain Le bain de sable votre médecin naturel Zagora vous présente des étendues de sable brulant aperte de vue, c'est la ou

Savoir plus...

Climat tropical

Climat tropical Un climat se définit grâce à différentes données météorologiques. Les températures et les précipitations sont déterminantes en la matière. El

Savoir plus...

Liste et photos des oiseaux du Maroc

« Le Maroc est certainement l’un des pays les plus riche en oiseaux du domaine paléarctique occidental (Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient) »  Jaques Franchimont (GOMAC) 480 espèces ré

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions