Les mille et un atouts des plantes aromatiques et médicinales
le géoparc du jbel bani - tata

Vous êtes ici : Accueil > Flore du Jbel Bani et de l'Anti Atlas > Flore du Jbel Bani et de l'Anti Atlas > Les mille et un atouts des plantes aromatiques et médicinales

GJB

Les mille et un atouts des plantes aromatiques et médicinales

Améliorer la qualité pour servir au mieux l’économie sociale

Plus de mille coopératives opérant dans le domaine des plantes médicinales et aromatiques, ainsi que 20.000 de leurs employés sont concernés par une convention qui devrait être signée prochainement et dont les acteurs sont : le secrétariat d’Etat chargé de l'Artisanat et de l'Economie sociale et l’Agence nationale des plantes médicinales et aromatiques (ANPMA). Les objectifs de cette convention sont l’amélioration de la qualité des plantes et la mise à niveau des coopératives. Ce dernier volet revêt une importance particulière vu que la majorité des coopératives fonctionnent avec des techniques traditionnelles. Des aspirations ayant pour toile de fond, le concept d'économie sociale et solidaire (ESS), soit un ensemble d'entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d'utilité sociale.

C’est donc dans ce cadre qu’une réunion s’est dernièrement tenue à Taounate, au siège de l’ANPMA, lors de laquelle les projecteurs étaient braqués à la fois sur l’intérêt de la mise en place de ladite convention de coopération, mais également sur la volonté d’impliquer l’université et les Centres de recherche dans leur environnement socio-économique. Intention qui va dans le sens des déclarations accordées à la MAP par la secrétaire d’Etat chargée de l'Artisanat et de l'Economie sociale, Jamila El Moussali. «Si les interventions de l’ANPMA dans le domaine de la recherche et du développement viennent à s’additionner à la consolidation des compétences, à leur qualification et à leur accompagnement par des actions de recherche, il est certain que les filières de production connaîtront un véritable développeront aussi bien au niveau de la productivité que celui de la qualité’’, assura-t-elle.

Dans une société marocaine où l’utilisation des plantes aromatiques et médicinales est très répandue, l’utilité sociale de cette convention prend aisément son sens. D’où l’importance de structurer et développer un secteur prometteur, qui regorge d’un grand potentiel médicinal notamment. Pour ne citer que les plantes les plus célèbres, le thym, par exemple, est un désinfectant des voies digestives souvent utilisé en association avec le romarin et la sauge. Il soulage également les digestions difficiles. Le lichen, que l’on trouve dans la région de Béni Mellal, fut utilisé dans le passé pour soigner les infections respiratoires et actuellement la pharmacognosie a montré son efficacité dans un sirop antitussif. Très prisé lui aussi, le laurier, que l’on peut trouver dans la région de Tétouan, est, quant à lui, utilisé pour traiter les crampes abdominales en infusion.

Pour parler chiffres, plus de 4.200 espèces ont été identifiées, parmi lesquelles 800 endémiques et 400 classées comme produits à usage médicinal et/ou aromatique, pour une production annuelle qui s’élève à 140.000 tonnes, dont 52.000 T de plantes et 500 T d’huiles essentielles sont exportées, plaçant le Royaume au 12ème rang mondial.

Le 15 octobre 2018

Source web par: libération

Imprimer l'article

Les articles en relation

Voici l'appareil photo le plus rapide au monde : 10.000 milliards d'images par seconde !

Voici l'appareil photo le plus rapide au monde : 10.000 milliards d'images par seconde ! Un nouveau record vient d'être battu concernant l'imagerie ultrarapide qui permettait déjà de filmer le mouv

Savoir plus...

Disparition des dinosaures : l'astéroïde aurait plongé la Terre dans la nuit durant 2 ans

Disparition des dinosaures : l'astéroïde aurait plongé la Terre dans la nuit durant 2 ans Une nouvelle simulation de l'impact des incendies producteurs de suies causés par l'impact d'un ast&e

Savoir plus...

Mrirt: observation d’un caracal

Mrirt: observation d’un caracal Un ornithologue marocain a observé un caracal à l’état sauvage, la semaine dernière, dans la région de Mrirt. Encore une de ces nouvelles qu’on aime. L

Savoir plus...

La culture Berbère au Maroc

La culture Berbère au Maroc Depuis 2011, la nouvelle constitution marocaine officialise la langue amazighe et depuis 2001 sous l’impulsion de Mohamed VI, un institut royal de la culture amazighe a vu le jour. Les Ber

Savoir plus...

Dakhla: La réintroduction d’antilopes en bonne voie

Dakhla: La réintroduction d’antilopes en bonne voie Le projet de réintroduction d’antilopes à la station d’acclimatation de Safia (au sud de Dakhla) donne ses fruits, et affiche aujourd’hu

Savoir plus...

Définition du patrimoine immatériel : Projet de thèse

La notion de patrimoine ne cesse de s’élargir, connaissant une extension quasi-illimitée. Il devient donc nécessaire de redéfinir celle-ci. Il est désormais convenu de distinguer le patrimoine

Savoir plus...

Qu’est-ce que la Climatologie ?

Qu’est ce que la Climatologie ? La climatologie, branche de la géographie physique, est l'étude du climat, c'est-à-dire la succession des conditions météorologiques sur

Savoir plus...

10 bulbes rares à cultiver

10 bulbes rares à cultiver Michel Caron présente ici le troisième volet du dossier sur les bulbes. Plantes appréciées et variées, les bulbes se retrouvent dans les jardins, les jardiniè

Savoir plus...

FAO: Pourquoi le cactus devrait être une "culture essentielle" au Maroc

FAO: Pourquoi le cactus devrait être une "culture essentielle" au Maroc Durant les périodes de sécheresse ou dans les zones arides, le cactus et la figue de Barbarie devraient constituer un atout pr&eacu

Savoir plus...

Quelques chiffres sur l'artisanat du Maroc...

Quelques chiffres sur l'artisanat du Maroc... L'artisanat marocain reflète la richesse culturelle ancestrale propre au pays et représente un important gisement économique. De nombreux indicateurs &eacu

Savoir plus...

Oasis de Tighmert

Oasis de Tighmert Toute proche de la ville Guelmin, la capitale de la région Guelmim-Es-Smara également appelée Goulimine, l’oasis de Tighmert compte parmi les plus belles oasis du sud marocain. L’

Savoir plus...

Les tags en relation

Recherche du site

Recherche avancée / Spécifique

Géoparc et Recherche Scientifique

Le coins de l’étudiant

Blog Géoparc Jbel Bani

Découvrez notre escpace E-commerce


Pour commander cliquer ci-dessous Escpace E-commerce

Dictionnaire scientifique
Plus de 123.000 mots scientifiques

Les publications
Géo parc Jbel Bani

Circuits & excursions touristiques

cartothéques

Photothéques

Publications & éditions